Fiche analytique micromegas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1246 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

Micromégas est une histoire philosophique écrite par François Marie Arouet, dit Voltaire (1694-1778), et publiée simultanément à Londres et à Berlin en 1752. Le 25 avril 1739, Voltaire envoie à Frédéric, prince royal de Prusse, une «fadaise philosophique qui ne doit être lue que comme on se délasse d’un travail sérieux avec les bouffonneries d’Arlequin». Il s’agit d’une relationde voyage de M. le baron de Gangan. Frédéric l’en remercie le 7 juillet: ce voyageur céleste l’a beaucoup amusé car il rabaisse la vanité ridicule des mortels. Ce baron de Gangan offre des analogies avec Micromégas, dont maints passages renvoient à l’actualité des années 1737-1739: expédition en Laponie de Maupertuis pour mesurer le méridien, un grand moment de la science newtonienne évoqué dansles Éléments de la philosophie de Newton; allusions aux polémiques et aux découvertes du temps; référence à la guerre russo-turque. Resté longtemps dans les tiroirs de Voltaire, Micromégas est révisé pendant le séjour en Prusse. Les amis de Fontenelle se sont opposés à sa publication en France, le «nain de Saturne» caricaturant de façon transparente le secrétaire de l’Académie des sciences.
Noussommes au second chapitre du conte, qui en compte sept. Au premier chapitre, le protagoniste, Micromégas, a dû quitter sa planète, et après avoir rencontré le secrétaire de l’Académie de Saturne, le narrateur nous a promis de nous rapporter la conversation que ces deux hommes ont eu. C’est le contenu même du chapitre deux.
Cet extrait de Micromégas, conte philosophique écrit en 1752 par Voltaire,nous présente deux personnages fantastiques représentant ici l’idéologie des Lumières, mouvement littéraire du XVIIIe siècle dont Voltaire fut l’un des grands protagonistes. Nous étudierons ici un passage du chapitre 2 qui illustre un concept cher à cet auteur : l’insignifiance de l’homme dans ce monde.

A. Deux interlocuteurs en présence.

Un dialogue en forme de questions/réponses.Micromégas :

M. consent cet effort pour entrer en communication et comprendre (confirme qu’il est un homme d’esprit, un philosophe) : « Combien de temps vivez-vous ? » (ligne 7)
Sa curiosité est un des moteurs du dialogue, il questionne mais il tient principalement un discours sur la durée de la vie en montrant son esprit de réflexion et d’analyse : « avoir vécu une éternité ou avoir vécu un jour,c’est précisément la même chose » (ligne21). Il sait d’ailleurs reconnaître, où qu’il soit, les gens capables de raisonner comme lui : « des gens de bon sens » (ligne 24). Il insiste sur des notions difficiles à manipuler : la diversité et l’uniformité montrant ainsi la complexité de l’existence : « tous les êtres pensants sont différents » (ligne 26), « des propriétés diverses » (ligne 28).
Lasagesse de ce personnage lui permet même de donner un sens à la mort que les humains acceptent si difficilement : « quand il faut rendre son corps aux éléments , et ranimer la nature sous une autre forme » (lignes 19 et 20).

Le Saturnien : est un interlocuteur intéressant pour Micromégas, il participe lui aussi aux discussions philosophiques : « s’épuisèrent alors en conjectures » (ligne 5), puis ilse contente de répondre. Il est conscient de la petitesse, il est d’ailleurs désigné par la tournure « le petit homme de Saturne » (lignes 7 et 8). Ses expressions du style « Ah! Bien peu » (ligne 7), « nous ne vivons que cinq cents grandes révolutions » (ligne 10) montrent bien qu’il est conscient de la brièveté de l’existence mais il s’en plaint aussi « Hélas » (ligne 7) , « nous nous plaignonstoujours du peu » (ligne 9), révélant ainsi l’éternelle insatisfaction des êtres humains.
Il exprime certains sentiments péjoratifs comme la honte et le ridicule.

Intérêt de ce duo.

M. semble avoir trouvé un faire-valoir et V. un moyen de faire avancer le discours philosophique par la délibération. Si le S. cherche à plaire, M. veut s’instruire et réclame des réponses. Le Saturnien...
tracking img