Fiche analytique sur le livre un secret de philippe grimbert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (589 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philippe Grimbert psychanalyste de formation, s’occupant d’enfant autiste va écrire en 2004 Un secret, roman autobiographique qui raconte son enfance sous l’emprise d’un secret. Dans ce passageGrimbert nous relate la bagarre qu’il a provoquée face aux remarques d’un de ses camarades de classe. Cette altercation va déclencher chez Louise, l’amie de la famille, le courage de lui dire la vérité. Onpeut donc se demander en quoi l’évènement de la bagarre constitue un acte fondateur de l’histoire ?
Nous étudierons dans une première partie la révolte du narrateur, la « bagarre » avant de nousintéresser à l’acte fondateur de l’histoire

Plan :

I. La révolte du narrateur, la « bagarre »
A. La bagarre au collège

• C’est le moment du visionnage, au collège, d’un film documentaire surles camps de concentration (sans doute Nuit et brouillard // rappel du film Un secret)
• Les étapes :
a) Un élève (« mon voisin le capitaine d’équipe ») se moque des cadavres du film (citez l. 5, 6,7 / l.12)
b) Le narrateur se force à rire (l.13 à16) : recherche la complicité d’autrui, lui, l’enfant solitaire (l.16). Acte qu’il va très vite vouloir effacer :
c) Revirement de situation (l.16 et17) : adverbe « soudain » marque la rupture : ce rire va le rendre intérieurement malade : « estomac s’est retourné », « vomir ».
d) C’est la révolte du narrateur : bagarre avec l’élève (l. 19 à20), une révolte incontrôlée « sans prendre le temps de réfléchir »

B. La violence de l’affrontement
• Relevez le champ lexical de la violence.
• Champ lexical très présent lors de cet extrait :une véritable violence aveugle « je n’étais plus moi-même (l.25), « j’allais le tuer » (l.37) qui transcende le narrateur.
• Les conséquences de cette violence sont positives car elles s’accompagnentd’une double prise de conscience chez le narrateur :
- La découverte de sa propre capacité de révolte
- La perception de la dignité humaine.

II. Un acte fondateur de l’histoire
A. Un acte...
tracking img