Fiche analytique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (818 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Texte 2 : La scène du Bal



L'extrait, pris du Ravissement de Lol V. Stein de Marguerite Duras, met en scène le dernier moment que passeront Lol V. Stein et Michael Richardson puisque cedernier la quittera lors de ce bal pour une femme, Anne-Marie Stretter. Il semble intéressant d'étudier dans cet extrait les différents changements qu'ont subi les protagonistes, comme le coup de foudre deAnne-Marie Stretter et Michael Richardson pendant que Lol V. Stein observait avec attention ce qui se passait.

I Le coup de foudre de Anne-Marie Stretter et Michael Richardson
Le coup defoudre de Michael Richardson pour Anne-Marie Stretter va montrer l'évolution des changements procurés pour chacune des deux personnes.
L'attirance de Michael Richardson et Anne-MarieStretter l'un pour l'autre se fait surtout ressentir dès le début de l'extrait lorsque Anne-Marie Stretter arrive : « une préoccupation subite si envahissante qu'elle sut qu'il avait bien regardé, luiaussi, la femme qui venait d'entrer » (l. 4 à 6) il aussi le champ lexical du regard qui intensifie cette attirance : « regardé » à la ligne 5, « regardaient » à la ligne 16, « yeux » à la ligne 17,« revoyait » à la ligne 21 et « vision » à la ligne 20. Michael Richardson semble déterminé : « Michael Richardson se dirigea vers elle dans une émotion si intense » (l. 39-40) ; ce qui est appuyépar le discours à la ligne 48 : « Il faut que j'invite cette femme à danser. » et rien ne l'aurait fait changer d'avis : « rien, aucun mot, aucune violence au monde n'aurait eu raison du changement deMichel Richardson » (l. 21 à 24). Anne-Marie Stretter « dont le cœur est libre de tout engagement » (l. 45-46) accepte de danser avec Michael Richardson.

Malgré que personne ne semblait connaîtreréellement bien Michael Richardson, un changement physique, que personne ne peut nier car « tout le monde pouvait le voir » (l.15), vient s'ajouter à lui : ses « yeux s'étaient éclaircis » (l....
tracking img