Fiche bac chapitre iii (croissance, emploi et chômage)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (796 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SES
CHAPITRE III : CROISSANCE, EMPLOI ET CHOMAGE

Marché du W : lieu fictif où se rencontrent l’offre (pop active, demande d’emploi) et la demande (employeurs, offre d’emploi).

• Modèlenéo-classique (libéral) du marché du W : 2 concepts : - productivité marginale du W (supplément de prod engendré par l’embauche du dernier salarié [c’est-ce que rapporte à l’entreprise l’embauche du derniersalarié]. Lorsque la productivité marginale = 0, plus d’embauche)
- salaire réel (ne pas confondresalaire nominal [rémunération du salarié en monnaie courante] et réel [quantité de bien et services que l’on peut se procurer en fonction du niveau des prix avec le nominal]. Salaire réel = salairenominal / inflation). Le salaire réel n’augmente que si le salaire nominal augmente + que l’inflation. D’après les libéraux, salaire réel doit être = productivité marginale.
Point E d’équilibre :salaire d’équilibre qui satisfait à la fois l’offre et la demande de travail, il n’y a pas de chômage, l’état n’est pas obligé d’intervenir, le marché s’autorégule.
Selon PIORE, il y a 2 marchés dutravail : - primaire (main d’œuvre qualifiée sous CDI, protégée du chômage, bien rémunérée et syndiquée [cadres, fonctionnaires])
-secondaire (main d’œuvre peu qualifiée sous CDD, faiblement rémunérée, exposée au chômage [PCS 5 et 6])
Pour PIORE, ralentissement de la croissance à explosion du marché secondaire. Les entreprises sontresponsables du dualisme du marché du W, elles veulent conserver leur main d’œuvre qualifiée pour 2 raisons : - elles ont peur que les cadres choisissent une entreprise concurrente- la formation des cadres a coûté cher à l’entreprise
En revanche, les entreprises souhaitent que la main d’œuvre du marché...
tracking img