Fiche bac l'affrontement est-ouest

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1377 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’affrontement Est - Ouest

INTRODUCTION

L’affrontement Est – Ouest en fiche, de la guerre froide à l’opposition des deux blocs / deux modèles. La rupture de 1947, au cœur de la guerre froide, une coexistence pacifique agitée, le modèle stalinien et le bloc de l’est, le modèle américain et le bloc de l’ouest, la guerre idéologique.

I- La Guerre Froide

1) La rupture de 1947

Apresl’écrasement des puissances de l’axe par les Alliés, l’espoir d’une entente solide entre les deux grands vainqueurs, les USA et l’URSS, se dissipe vite. A Yalta, en février 1945, Roosevelt, Churchill et Staline se sont engagés à rétablir la démocratie sur la base d’élections libres dans l’Europe bientôt libérée. Mais l’URSS veut construire sur ses frontières occidentales une zone de protection jusqu’aucœur du continent ; dans les pays qu’elle occupe, elle soutient les communistes qui prennent le pouvoir. Tout cela inquiète les USA et le Royaume-Uni. De son côté, l’URSS redoute le monopole nucléaire des USA et leur extension de puissance dans le monde.
En 1947, le président américain Truman décide de faire barrage à ce qu’il considère comme une menace d’expansion soviétique sur l’ensemble ducontinent : c’est la doctrine Truman. Les USA proposent aux Etats Européens le plan Marshall, gigantesque aide financière destinée à sortir les économies de la pénurie et à reconstruire. L’URSS dénonce dans cette offre la volonté « impérialiste » américaine : c’est la doctrine Jdanov, adjoint de Staline.
L’Europe se divise alors en deux camps : à l’Ouest, les partenaires des USA ; à l’Est, derrièrele « rideau de fer », les démocraties populaires alignées sur les positions du Kominform, crée à l’initiative de l’URSS.

2) Au coeur de la guerre froide

Les « deux grands » entrent dans une période d’affrontement global provoquant de violentes crises internationales, qui ne débouchent cependant pas sur un conflit ouvert entre eux. En 1948, les
Soviétique organisent le blocus de Berlin-Est.Leur but est d’en chasser les américains, les Britanniques et les Français. Mais la manœuvre échoue devant la fermeté des USA qui établissent un pont aérien pour ravitailler les zones d’occupation occidentales de la ville pendant prés d’un an. En 1949 à l’issu de cette crise, l’Allemagne est divisée en deux états, la RFA (République Fédérale d’Allemagne), démocratie libérale liée au USA, et laRDA (République Démocratique Allemande), démocratie populaire alliée de l’URSS.
La même année, la victoire de Mao Zedong en République populaire de Chine élargit de façon spectaculaire le monde communiste vers l’Asie. En 1950, l’invasion de la Corée du Sud par la Corée du Nord communiste y déplace l’affrontement. Pendant 3 ans, les troupes américaines, sous couvert de l’ONU, repoussent lesenvahisseurs du Nord, soutenus par l’URSS et aidés militairement par la Chine. La possession de l’arme atomique par les « deux grands » fait planer la menace d’un conflit planétaire nucléaire.

3) Une coexistence pacifique agitée

En 1953, la mort de Staline se traduit par un certain dégel de la relation entre l’Est et l’Ouest. Nouvel homme fort de l’URSS, Khrouchtchev se déclare favorable, en 1956,à une coexistence pacifique avec l’occident sur la base d’un équilibre militaire et nucléaire. La rivalité entre le monde socialiste et le monde capitaliste ne disparait pas pour autant et des tensions persistent. En août 1961, quelque mois âpres une rencontre officielle entre Khrouchtchev et le président américain Kennedy, éclate la deuxième crise de Berlin, à l’occasion de la construction parla RDA du mur entre Berlin-Est et Berlin Ouest, destiné à arrêter l’exode de milliers d’Allemands de l’Est. En octobre 1962, l’URSS qui soutient le nouveau régime de Fidel Castro, installe à Cuba des missiles nucléaires pointés vers les USA. Ceux-ci répliquent vigoureusement : le président Kennedy lance un ultimatum à l’URSS qui oblige à retirer ses armements de Cuba, mais durant plusieurs...
tracking img