Fiche citations : kundera, l'art du roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (743 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
MILAN KUNDERA - LʼART DU ROMAN 2è PARTIE : ENTRETIEN SUR LʼART DU ROMAN (idées & citations) - «tous les romans de tous les temps se penchent sur lʼénigme du moi» (← dès la création du personnageimaginaire) - «cʼest par lʼaction que lʼhomme sort de lʼunivers répétitif du quotidien où tout le monde ressemble à tout le monde, cʼest par lʼaction quʼil se distingue des autres et quʼil devientindividu». - «la quête du moi a toujours fini et finira toujours par un paradoxal inassouvissement». - «le roman nʼest pas une confession de lʼauteur, mais une exploration de ce quʼest la vie humaine dans lepiège quʼest devenu le monde». (LʼInsoutenable Légèreté de lʼêtre) - «où commence et où finit le moi ?» → dans lʼILE, Tereza se regarde dans le miroir. Elle se demande ce qui arriverait si son nezsʼallongeait dʼun millimètre par jour. Au bout de combien de temps son visage serait-il méconnaissable ? Et si son visage ne ressemblait plus à Tereza, est-ce que Tereza serait encore Tereza ? - «latendresse, cʼest la frayeur que nous inspire lʼâge adulte». - vertige : «un étourdissant, un insurmontable désir de tomber». Avoir le vertige cʼest être ivre de sa propre faiblesse. - phénoménologie = larecherche de lʼessence des situations humaines (ex. chez Proust avant même la phénoménologie). - «le personnage nʼest pas une simulation dʼun être vivant. Cʼest un être imaginaire. Un ego expérimental».- lʼhomme et le monde sont liés comme lʼescargot et sa coquille : → Heidegger, in-der-Welt-sein, être-dans-le-monde. - «la seule raison dʼêtre du roman est de dire ce que seul le roman peut dire». -«la planète avance dans le vide dans aucun maître. La voilà, lʼinsoutenable légèreté de lʼêtre». - OÙ SONT ENCORE LES GRANDS POETES ? - «le romancier nʼest ni historien ni prophète : il est explorateurde lʼexistence». 6è PARTIE : SOIXANTE ET ONZE MOTS - COMIQUE. Le comique est plus cruel : il nous révèle brutalement lʼinsignifiance de tout. - ROMAN. La grande forme de la prose où lʼauteur, à...
tracking img