Fiche de lecture "apprendre"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5282 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Camille TAFFUT 2°année de Master Professionnel
Responsable de Formation (RFA)

FICHES DE LECTURE

Introduction à la pensée complexe d’Edgar Morin

Et

Apprendre d’André Giordan

Département des Sciences de l’Education

Année 2006/2007

SOMMAIRE

1. INTRODUCTION A LAPENSEE COMPLEXE d’Edgar Morin 2

1.1. Introduction 3
1.2. Fondements théoriques du paradigme de complexité 3
1.2.1. La cybernétique/ La théorie systémique 3
1.2.2. La théorie de l’information/ de l’organisation 4
1.3. Le paradigme de complexité 5
1.3.1. Vers la complexité 5
1.3.2. Trois principes pour penser la complexité 6
1.3.3. Un exemple d’organisationcomplexe : l’entreprise 6
1.4. Conclusion 6

2. APPRENDRE d’André Giordan 7

2.1. Introduction 7
2.2. Trois modèles pédagogiques 7
2.2.1. La pédagogie empirique de Locke 7
2.2.2. Le conditionnement 7
2.2.3. La pédagogie de la construction 8
2.2.4. Vers le déconstructuctivisme 8
2.3. Quatre approches de la déconstruction/reconstruction 8
2.3.1. Approcheneuropsychologique 8
2.3.2. La dimension affective 9
2.3.3. La métacognition 10
2.3.4. La dimension sociale 10
2.4. L’enseignement de demain 10
2.4.1. Le modèle allostérique 10
2.4.2. Le charisme 11
2.4.3. La régulation 11
2.4.4. Interaction individu-environnement 11
2.5. Conclusion 12

3. Commentaire 13

3.1. Rapprochement des idées d’Edgar Morin et d’AndréGiordan 13
3.2. Lecture personnelle 13

INTRODUCTION A LA PENSEE COMPLEXE d’Edgar Morin

L’auteur 

Directeur de recherche émérite au CNRS, Edgar Morin est docteur honoris causa de plusieurs universités à travers le monde. Son travail exerce une forte influence sur la réflexion contemporaine, notamment dans le monde méditerranéen et en Amérique latine, et jusqu’en Chine, en Corée et auJapon. Il a créé et préside l’Association pour la pensée complexe (APC).
Il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la décennie de la culture de paix et de non-violence.

1 Introduction

Selon Edgar Morin, il existe une erreur dans le mode d’organisation de notre savoir qui ne permet pas d’appréhender la complexité du réel.
Descartes introduit le paradigme desimplification au XVIIème siècle dont les principes sont la disjonction, la réduction et l’abstraction. Il pose alors comme principe de vérité les idées « claires et distinctes » et dissocie le sujet pensant de la chose étendue La science ne peut alors se penser elle-même et se divise en trois champs : la physique, la biologie et les Sciences de l’Homme. Pour remédier à cette disjonction, on fit une autresimplification : la réduction du complexe au simple.
Dans La Méthode, Morin propose déjà de remplacer ce paradigme par un paradigme de distinction/conjonction qui porterait en lui le principe de l’Unitas Multiplex qui échappe à l’unité abstraite du haut (holisme) et du bas (réductionnisme). Il comporterait un principe dialogique et translogique qui intégrerait la logique classique tout en tenantcompte des limites de facto (problèmes de contradictions) et de jure (limites du formalisme).
Dans Science avec conscience, Morin remet en cause l’idéalisme, le doctrinarisme et le dogmatisme, ainsi que la rationalisation.
Dans Introduction à la pensée complexe, Morin nous présente dans un premier temps les
diverses théories et réflexions sur lesquelles il s’appuie pour nous présenter dans undeuxième temps le paradigme de complexité.

2 Fondements théoriques du paradigme de complexité

1 La cybernétique/ La théorie systémique

La cybernétique

C’est une théorie des machines autonomes. L’idée de rétroaction, qu’introduit Norbert Wiener, rompt avec le principe de causalité linéaire en introduisant celui de boucle causale. La cause agit sur l’effet, l’effet sur la cause....
tracking img