Fiche de lecture avec plans de commentaires composés gargantua

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3939 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Gargantua
Le titre
Rabelais n’a pas inventé le nom, il découle d’une longue tradition populaire et est rattaché aux légendes arthuriennes. Le nom est formé à partir de « gar », gorge. Le père appelle son enfant par ce nom car le bébé réclamait déjà à boire « que grand tu as ». Plus encore, selon une autre interprétation, le mon gargantua dérive d’un verbe grec qui signifie « tu as un beaufils ».
Pacte de lecture
Gargantua est loin d’être un conte. Le lecteur avisé y retrouve de nombreux enjeux et de multiples allusions aux problèmes du temps dans le roman utopiste de Rabelais. La renaissance y est extrêmement présente, Utopie y est même citée. Rabelais y affirme ses positions politiques et religieuses. Il est proche du protestantisme d’Erasme et ne nie pas son soutient à lamonarchie française. De ce fait, on peut faire un parallèle avec le Prince de Machiavel. Il ne désire pas abolir la monarchie mais éduquer un prince vertueux. De ce fait, Charles Quint est représenté par Picrochole et François I par Gargantua. De plus, Rabelais affirme son opposition aux théologiens et autres dogmatiques en s’insurgeant contre les « sorbonnards ».
Genres
Le roman de Rabelais ceplace dans une double filiation de l’épopée et du roman d’aventure mais il y a aussi dans le livre des éléments purement carnavalesques.

L’épopée :
* Structure anecdotique, l’épopée est considérée comme un genre total, capable de tout aborder. Les épopées s’écartent souvent du sujet car le poète épique se doit de mettre ne valeur ses connaissances. C’est le cas de Rabelais capable aussibien de parler d’habillement que de la symbolique des couleurs.
* Le héro est souvent accompagné d’un ami fidèle, c’est le cas de gargantua avec son maître Ponocrate.
* Anecdotes marquantes et invraisemblables, les chapitres sont indépendants et conservent une unité dans lesquels les exploits ou évènements invraisemblables sont exposés.

Le roman de chevalerie :
Procédés :
3parties du roman chevaleresque
1) Naissance miraculeuse accompagnée d’éléments fabuleux expliquant le caractère exceptionnel de la naissance du héro. Elle est essentiellement décrite de façon basse et grotesque.
2) L’enfance du héro, l’initiation du jeune chevalier avec sa confrontation au monde et ses premiers succès sont très présents dans le livre. Cependant, Rabelais insiste sur lapériode de formation du jeune chevalier, c’est essentiellement parce que cette étape lui permet d’exposer l’importance de l’éducation selon les humanistes.
3) Les exploits du héro « faits et prouesses épouvantables », Gargantua, accompagnés de ses auxiliaires, doit faire face à ses adversaires. On remarque que Rabelais adopte ici un point de vue manichéen pour proposer une vision simplifiée aulecteur.
But : Imiter les romans de chevalerie pour séduire un large public tout en délivrant un message.
Thèmes
L’éducation
* Critique :
* Rabelais critique vivement l’éducation médiévale au profit d’une éducation pluridisciplinaire. Il expose donc essentiellement au chapitre XX intitulé « l’étude et la façon de vivre de gargantua selon l’enseignement de ses précepteurs Sorbonagres »les déboires de l’éducation biblique médiévale faite de savoir quantitatif, de pédantisme et d’oisiveté : « lever matin n’est pas bonheur, boire matin est le meilleurs ».
* Rabelais y critique donc : l’éducation médiévale, le savoir quantitatif, le savoir formel, l’argument d’autorité, l’usage accadémique du latin, et la critique du mépris du corps.
* Modèle humaniste :
* Lechapitre XXI effectue le contraste avec cette partie. Le chapitre « comment Gargantua fut formé par Pornocrate de façon si rigoureuse qu’il ne perdait aucune heure de la journée » est l’éloge de l’éducation humaniste.
* La pluridisciplinarité et l’importance des sciences et de la philosophie sont centrales dans la conception de l’éducation selon Rabelais. Il s’agit donc de cultiver la curiosité...
tracking img