Fiche de lecture commerce international

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6751 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le commerce international

Introduction
• Les périodes de crises donnent lieu à un renouveau des réflexions sur le rôle du commerce international : c’est ce qui se produisit après 1929 ; les principales nations cherchent alors à se protéger de la concurrence étrangère rendue responsable de l’approfondissement de la dépression. Cette fermeture des frontières contribue au renforcement de ladépression. Ces tendances à la protection s’appuient sur une idée simple : les importations sont une concurrence inacceptable, à l’origine de l’accroissement du chômage. L’actualité aujourd’hui est celle des chiffres des échanges internationaux : la publication mensuelle du déficit ou de l’excédent de la balance commercial, c’est à dire la différence entre la valeur des exportations et celle desimportations. Les publications d’un déficit peuvent être à l’origine d’une chute boursière, comme le montre l’exemple de la publication des chiffres du déficit américain qui a entraîné le krach de 1987. Le commerce international manifeste la complémentarité et l’imbrication des producteurs et des consommateurs des différents pays et il affecte l’autonomie des politiques économiques, par le phénomène dela contrainte extérieure : la distribution de pouvoir d’achat supplémentaire par les pouvoirs publics, suite à une politique de relance, peut servir à acheter des produits de consommation importés, ce qui créé ou aggrave un déséquilibre entre le volume des exportations et celui des importations, les dernières l’emportant sur les premières (relance Mauroy en 1981). Une telle situation ne peut dureret les plans de stabilisation succèdent alors aux politiques de relance.





Le commerce international au 19è et 20è siècles
• Avant 1800, le commerce entre les nations peut être expliqué par deux grands motifs. Le premier est celui de l’indisponibilité des biens : un pays importe ce qu’il ne peut produire, en général pour des raisons climatiques ou d’absence de minéraux. Le second estla recherche de débouchés pour les productions nationales.

Le 19è siècle et la domination du Royaume-Uni

La répartition géographique des échanges • Le commerce international a augmenté au 19è siècle à un rythme très supérieur à celui de la production mondiale. Le commerce mondial a été multiplié par 25 entre 1800 et 1913, alors que la production mondiale de 2,2. En raison du niveau élevé deson PIB, c’est le Royaume-Uni qui domine les échanges. • Cependant, à la fin de ce siècle, de nouveaux pays échangistes, le Japon et notamment les Etats-Unis, apparaissent. Cela n’empêche pas à l’Europe de dominer le commerce mondial. En 1913, le commerce intra-européen représente 40% des importations mondiales. La structure par produits des échanges • La nature des produits échangés par un paysdépend de celle de ses productions et de ses richesses naturelles. Une première décomposition distingue deux secteurs : les produits primaires (agricoles et miniers) et les produits de l’industrie. Cette structure évolue peu, seulement dans sa composition par une baisse du textile et une hausse des productions métallurgiques et chimiques.
Le 20èsiècle et l’émergence de nouvelles nations dominantes •

De la fin de la Première Guerre mondiale à 1980, le commerce mondial traverse deux périodes contrastées. Dans l’entre-deux-guerres, la crise de 1929 et les politiques qui l’accompagnent ralentissent l’expansion : le commerce mondial ne croit que de 3% par an. En revanche, à partir de 1945, les taux atteignent 6 à 8% puis 4% de 1973 à 1980.

L’entre-deux-guerres • Le Royaume-Uni perdprogressivement sa place prééminente, les nouvelles puissances montantes étant les Etats-Unis et, plus modestement, le Japon. La composition par produit ne se modifie généralement pas entre 1913 et 1937 : la part des produits primaires dans les exportations est de 64%. • Il y a un découpage des produits manufacturés en trois catégories : les biens de consommation traditionnels (textile), les...
tracking img