Fiche de lecture de pourquoi j'ai mangé mon père.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1051 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE DE LECTURE
TITRE DE L’ŒUVRE :
Pourquoi j’ai mangé mon père
AUTEUR : Roy Lewis
GENRE : Roman
EPOQUE : 1960
Résumé :
Dans ce roman, le narrateur s’appelle Ernest ; il est omniscient : il sait tout des pensées des autres personnages et nous en fait part à nous, lecteur.
Quelque part dans une forêt africaine, Ernest, le narrateur, raconte les aventures de sa famille un clan depithécanthropes. Il y a Edouard, le père et le chef, un véritable visionnaire, qui raisonne et trouve des solutions techniques au problème de survie du clan : chaque nuit est la répétition de la précédente : une lutte inégale contre les prédateurs de toutes sortes. Edouard ramènera le feu, qui marquera l’entrée dans l’ère technologique. Tout occupé à tenter de le maîtriser, non sans mésaventures puisqueleur environnement finira par en pâtir, le feu amènera la sécurité et le confort en permettant de déloger enfin les ours de la caverne trois étoiles convoitée. Les techniques de chasse gagnent en efficacité, car le feu offre la possibilité de durcir la pointe des pieux de chasse. Enfin, progrès inestimable en vérité, le feu, toujours lui, permet de cuire les aliments. Plus que le goût ou l’aspectsanitaire, c’est surtout le gain de temps pris sur les longues heures de lente mastication des gigots d’éléphants qui marque un progrès. Les soirées près du feu s’ouvrent à un nouveau type d’activité : la réflexion, et l’introspection !
L’oncle Vania, frère d’Edouard, défend quand à lui le bon vieux précepte selon lequel c’était mieux avant. La vie était plus simple, mais surtout, ce progrès,défendu par Edouard, ne va-t-il pas les conduire à leur perte, en les soustrayant à mère nature ?
Restent les enfants d’Edouard. Alexandre, l’artiste, qui sera le premier à représenter sur le rocher une image, une vue abstraite de la réalité. Oswald, le chasseur. William, qui tente d’apprivoiser un chien, non sans déconvenue, Tobie qui découvre comment produire du feu avec des silex, ce qui créa ungrand soulagement car Edouard allait chercher le feu jusque dans un volcan en le gravissant. Et Ernest, l’intellectuel et le narrateur.
Les frères sont lancés dans l’aventure du progrès, dans le rythme effréné imprimé par leur père. Les voilà bien malgré eux en quête d’une compagne "exogène". Auparavant, on prenait femme chez ses sœurs. Maintenant, il faut favoriser le brassage génétique. C’estplus compliqué, car la séduction se substitue un peu plus à la force et à la facilité. Mais en contrepartie, un nouveau sentiment s’éveille : l’amour.
Mais tous ces progrès en appellent d’autres. Comment garder l’avance sur les autres clans ? Une divergence de fond se fait alors jour entre l’humaniste, Edouard, qui souhaite en faire profiter tout le monde, et Ernest, bien relayé par sa femme, quiveut garder la connaissance, synonyme de pouvoir aussi bien politique que spirituel.
Mais Edouard, voulant expérimenter le feu, met accidentellement le feu à toute la forêt. L’incendie accidentel, le don du feu à des tribus ennemies et la découverte de l'arc entrainent de nombreux bouleversements.
Les personnages :
Le personnage principal : Edouard, le père du narrateur et aussi le chef de latroupe.
Cet homme vit quelque part en Afrique orientale avec toute sa famille. Tel un scientifique, il est obsédé par l’évolution qui doit permettre aux humains de dominer le monde et il est convaincu que la nature est avec l’espèce qui possède sur les autres une avancée technologique. Il est ingénieux, tout au long de l’histoire il ne cessera de surprendre avec ses inventions. C’est un hommeobstiné puisque dès les jours où il en eu marre de devoir gravir un volcan pour pouvoir faire du feu il chercha comment le faire soit même.
Les personnages secondaires :
- Ernest : un de ses fils, le plus intelligent des quatre, le 2ème né de la famille, sera celui qui verra qu'il ne faut pas avancer trop vite dans l'évolution
- Oswald : l'aîné, le meilleur chasseur, un peu bourru mais dont...
tracking img