Fiche de Lecture Le dernier jour d'un condamné

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1544 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture


Le dernier jour d'un condamné, Victor HUGO, 1829

Situation Initiale :
dans une cellule de prison, à Bicêtre
l'époque de Victor HUGO, au 19è siècle, puisque l'auteur a publié ce roman pour protester contre la peine de mort
surtout le narrateur, puisqu'il est dans un monologue, mais apparaissent aussi différents gardiens de prison, des gendarmes, des prisonniers, ledirecteur de la prison, sa fille, le prêtre, un notaire et les bourreaux
au début du livre, le personnage commence par se rendre compte qu'il est condamné à mort, et qu'il lui reste donc une semaine à vivre
l'élement perturbateur n'est pas précisé, mais on peut en distinguer deux, en soi. Cela pourrait être le jour où il a apprit qu'il allait être condamné, ce qu'il raconte dans le chapitre II, maiscela pourrait éventuellement le jour où il a demandé du papier pour écrire ces six semaines de vie qu'il lui restaient

Cadre spatio-temporel
au début du récit, le personnage est seul, dans sa cellule à Bicêtre, mais il passe plusieurs moments dans la cour avec d'autres prisonnier, un moment seul pour voir les forçats de Toulon, et donc quelques temps à l'infirmerie, puis il est déplacé dansune cellule à la Conciergerie, et enfin il passe les 6 dernières heures de sa vie à l'Hôtel de Ville, et il raconte aussi son trajet jusqu'à la place de Grève
entre le début et la fin du roman, une semaine entière s'écoule. Cependant, on a l'impression que ce sont six semaines, depuis l'annonce de sa mise à mort jusqu'à ce jour. Mais ce n'est que le relat de cette période. Les moments les plusmarquants sont la scène de l'annonce de sa sentence, celle du départ des forçats, celle de son déplacement vers la Conciergerie, celle avec sa fille, et celle du trajet jusqu'à la place de Grève
on devine derrière ce récit une dénonciation de la part d'Hugo. En effet, dans le cadre spatio-temporel, on a exactement les derniers moments d'une vie, avec les sentiments et les émotions du personnage,dans des lieux et avec des personnages réels, qui ont fait parti de la vie des milliers de mis à mort.

Les modes de narration
Le narrateur de l'histoire est aussi le personnage, étant donné que c'est l'histoire de sa mort, le récit est beaucoup plus poignant. Le point de vue est donc interne. Ensuite, la narration est antérieure, puisque le personnage écrit les faits qui viennent de lui arriver,dans un passé proche (quelques instants) ou un passé plus éloigné (6 semaines ou souvenirs). Cependant, la narration en suit pas les faits de manière toujours chronologique, Par exemple, au début, le premier chapitre est écrit en direct, mais au chapitre deux, il raconte les faits qui lui sont arrivés quelques semaines auparavant.

Résumé
Bicêtre. Le narrateur est condamné à mort depuismaintenant cinq semaines. Il décide enfin de mettre par écrit ses derniers moments de vie. Au cours de ce laps de temps, il décrit ses angoisses, ses espoirs et ses pensées. Le narrateur nous rappelle les circonstances de son procès, puis il nous décrit sa cellule et ses anciens habitants, condamnés de la même manière pour des crimes qui lui paraissent horrifiants. Il évoque ensuite le départ desforçats au bagne de Toulon, et un début de folie qui le conduit à l'infirmerie, où il nous rapporte la complainte en argot d'une jeune femme. Il décide dans une tentative désepérée de s'évader, puis on vient lui apprendre que son exécution aura lieu le jour même. Le narrateur sera ensuite transféré à la Conciergerie. Sur le chemin, on peut remarquer qu'il est serein, il sait ce qui l'attend et cela luifait moins peur. Son séjour en prison devient de plus en plus suffocant, il sombre dans les hallucinations et les cauchemars, se demandant comment on meurt sous cette guillotine. Un prêtre vient pour le soulager, mais le narrateur le trouve placide et sans compassion, et ne l'écoute donc pas. Lors de son dernier jour de condamné, il revoit sa fille, qui ne le reconnaît pas, il se sent donc prêt...
tracking img