Fiche de lecture le misanthrope

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1552 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de Lecture
Le Misanthrope
ou l'atrabilaire amoureux
Molière

2°) Origine
Cette pièce est nourrie d'événements biographiques et le personnage d'Alceste pourrait être un autoportrait masqué. Molière, par son succès, avait suscité des jalousies chez ses concurrents, et le milieu dévot dénonçait l'immoralité de ses œuvres. S'ajoutaient à ces démêlés publics des difficultéspersonnelles : dispute avec Jean Racine, grave maladie, querelles nées des infidélités d'Armande Béjart, etc. Or c'est durant cette période difficile, entre 1664 et 1666, que Molière écrivit Le Misanthrope.
Le décès de la reine mère, le 20 janvier 1666, ne permit pas à la pièce d'être immédiatement présentée au roi et à la cour. Destinée à la société mondaine, la grande comédie du Misanthrope dutse contenter du public de la ville. Amateur de farces, il fut déçu par la tonalité sérieuse de la pièce, qui ne fut pas un succès. En revanche, la critique et les hommes cultivés lui réservèrent un bon accueil, soulignant l'efficacité d'un comique renouvelé, mis au service d'une critique des mœurs
3°) Sujet
Alceste, indigné par l'hypocrisie de la société mondaine et des hommes en général, estamoureux de Célimène. Il souhaite lui parler en tête à tête afin de connaître ses sentiments. Mais il se retrouve face à d'autres soupirants de Célimène. Ces derniers excitent sa jalousie et suscitent ses réprobations morales. Son comportement apparaît de plus en plus extravagant aux yeux de tous. Pour Alceste, les sujets de mécontentement et de dépit s'accumulent : il perd le procès dans lequelil était engagé et découvre peu à peu l'infidélité de Célimène. Sa colère contre les hommes et les usages de l'époque le conduit à se retirer de la société.

4°) Résumé
a) Où ?
Paris, dans le salon de Célimène
b) Quand ?
Crée le 4 juin 1666.
Contemporaine de l'auteur (le règne de Louis XIV)
c) Quoi ?
Alceste hait l'humanité tout entière, y dénonce l'hypocrisie, lacouardise et la compromission. Mais il aime pourtant Célimène, coquette et médisante. Le vertueux se lance ainsi dans des combats perdus d'avance qui l'acculent à la fuite.... Molière écrit 'Le Misanthrope' juste après 'Dom Juan'. Alors que sa situation est plus difficile, il y critique les mœurs de la cour, l'hypocrisie qui règne dans cette société du paraître, où les comportements frisent la parodie.d) Qui ?
Alceste, amant de Célimène
Philinte, ami d'Alceste
Oronte, amant de Célimène
Célimène, amante d'Alceste
Éliante, cousine de Célimène
Arsinoé, amie de Célimène
Acaste, Clitandre, marquis
Basque, valet de Célimène
Un garde de la maréchaussée de France
Du Bois, valet d'Alceste
5°) Protagoniste(s)
a) Alceste, idéaliste, prétend se comporter sanshypocrisie. Il clame son intransigeance face au pouvoir et à ses compromissions (et préfère par exemple perdre un procès où son bon droit est établi plutôt que d’influencer le juge comme le fait son adversaire), mais il est épris de Célimène, jeune femme mondaine et coquette.
b) Les caractère ne changent qu'à la fin, lorsque Alceste perd le procès. Il décide de ce repentir auprès de Célimène et aprèsapprouvé l'union d'Héliante et de Philinte. Puis il part seul.
6°) Thèmes
*Thème 1 : *Une amitié feinte avec deux hypocrites complices
_ Il y a une certaine ironie dans l'extrait : ni Arsinoé ni Célimène ne sont très franches. Le discours de Célimène n'est à aucun moment sincère. C'est le cas aussi pour Arsinoé —› elles sont toutes les deux hypocrites, bien qu'elles se défendent ducontraire.
_ La fausse politesse : sous l'apparence de propos amicaux, des propos blessants sont prononcés dans cette scène. Dans la scène qui précède, il s'agissait de médisances in absentia ; ici, il s'agit de médisances in praesentia.
*Thème 2 : *Une scène d'affrontement
_ Le dernier mouvement de notre extrait est une attaque frontale entre Célimène et Arsinoé. On relève les traits de...
tracking img