Fiche de lecture le mythe de la caverne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1708 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture
Biographie de l’auteur
Né en -427 avant J.C à Athènes Platon est un philosophe grec qui appartient à une famille aristocrate.
Il est très intéresses par la politique et dans la constructions des cité grec et de la démocratie mais sa rencontre avec Socrate dont il fut le disciple lui fit arrêter la politique et passa le reste de sa vie à transmettre la pensée deSocrate dont il s’est toujours inspiré et dont il a donné un rôle dans la plupart de ses œuvres.
Suite à la mort de Socrate il s’exile et voyage dans de nombreux pays (Égypte, Italie…)
Lorsqu’il revient à Athènes il fonde l’académie de Platon une école qui enseigne la philosophie à Athènes et écrit de nombreuses œuvres dont la plupart sont composé de dialogues. Platon a popularisé l’usage de ladialectique et c’est beaucoup intéressés au langage.
Platon meurt en -348 avant J.C sana ayant pu changer la politique en Grèce comme il l’aurait voulu mais il laissera derrière de très importantes œuvres philosophiques tels que le Banquet, Phédon ou la République.

Lecture analytique
Le mythe de la caverne est une allégorie très célèbre exposée par Platon dans le Livre VII de LaRépublique.
Les livres de la république sont aux nombres de dix et porte principalement sur la justice dans la cité. C’est sans doute l’œuvre la plus célèbre de Platon.
À l'époque où Platon écrit ce livre, Athènes est sur le déclin. Le siècle de Périclès est passé et la cité voit son modèle démocratique en déclin. On peut lire le texte de Platon comme une critique de sa cité, dont il critique lesdéfauts. Platon évoque le monde illusoire dans lequel vivent les citoyens d'Athènes. Cette démocratie ne le satisfait pas depuis la condamnation et la mort de Socrate et de la persécution de Pythagore.
Le mythe de la caverne expose à l’aide d’image la pénible accession des hommes à la connaissance de la réalité, ainsi que la non moins difficile transmission de cette connaissance.
Dans ce texte Platonse sert de son maître Socrate qui raconte un mythe à Glaucon.
Socrate demande à Glaucon de s’imaginer une grotte, en forme de caverne, des hommes sont enchaînés et ne peuvent pas bouger. Ils ne voient que la façade du mur devant eux. Ils n'ont jamais vu la lumière du jour, si ce n’est que la vision de faibles rayons qui parvient à pénétrer jusqu'à eux. Ces hommes ne connaissent que les ombresprojetées sur les murs de leur caverne par un feu allumé derrière eux. Des hommes libres, parlant, portant des objets, allaient et venaient. Les prisonniers les entendaient bien, mais ne voyaient d'eux que la projection de leurs ombres.
Socrate raconte que si l'un d'entre eux soit libéré de forcede ses chaînes et soit accompagné vers la sortie, il sera d'abord ébloui par une lumière qu'il n'a pas l'habitude de supporter. Il souffrira alors de ces changements. Il résistera et ne parviendra pas à percevoir ce que l'on veut lui montrer.
Alors, « Ne voudra-t-il pas revenir à sa situation antérieure » ?
S'il reste il s’habitueras à la lumière et pourra voir le monde dans sa réalité. Ils'apercevra que les objets qu'il voyait, éclairés par le soleil, laissaient une ombre sur le sol. Il comprendra que ce qui était pour lui la réalité, alors qu'il était au fond de la caverne, n'était qu'apparence. L’ombre qu’il prenait pour vrai n’était qu’apparence.
C’est alors qu’il réalise que sa vie antérieure n’était qu’illusion, et il se met à plaindre ses anciens compagnons decaptivité.
Mais s’il redescend près d’eux pour les instruire, pour leur apprendre la vérité sur ce qu’ils croient vrai et pour leur décrire le monde de la lumière, alors peu de personnes voudront le croire.
Les plus sages eux-mêmes le traiteront de fou et iront jusqu’à le menacer de mort.
Dans ce texte la caverne symbolise le monde où les hommes vivent et pensent accéder à la vérité. Mais...
tracking img