Fiche de lecture "le parfum"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1269 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Le Parfum »
De Patrick Süskind


Ce roman raconte l’histoire de Jean Baptiste Grenouille, possédant un sens olfactif innés.

Partie 1 : Chapitre 1 à 22 :

Jean Baptise Grenouilles est naît à Paris le 17 juillet 1738. Il est naît dans un cimetière qui faisait office de marché. Sa mère était poissonnière, elle accoucha discrètement dans un tas de déchets, exactement de la même manièreque ses quatre autres enfants mort-nés. Mais Jean Baptiste lui poussa des cries et ce qui attira les passants. Ce qui amène sa mère à être condamné. Grenouille sera alors recueillie par une nourrice. Mais elle en ait troublée, la nourrice trouve que l’enfant n’a aucune odeur, elle le laissa alors au moine du village. Lui aussi est troublé par son manque d’odeur. Jean-Baptiste Grenouille est alorsrecueillis chez madame Gaillard, une femme sans odorat. Les autres enfants le repoussent et essayent même de mettre fin à sa vie en l’étouffent mais il réussit à survivre à chaque fois. Pendant cette période, il apprend à distinguer les odeurs de son environnement.
Mme Gaillard découvre les dons qu’a Jean-Baptiste et l’envoie à l’age de neuf ans chez un maître tanneur qui cherche de la maind’œuvre. Elle décède assassinée juste après qu’elle l’est accompagnée. Grenouille effectue les travaux les plus difficiles est pénible du métier mais sans se plaindre. L’odeur nauséabonde sortant de cette usine ne le dérange pas non plus. Il survie à une splénite (une inflammation de la rate très souvent mortelle.) A l’age de douze ans, Grenouille a la permission de sortir le dimanche par son maîtretanneur, M. Grimal et par la suite une heure le soir. Il en profite pour se promener dans Paris et y découvrir de nouvelles odeurs.
Lors du 1er septembre 1753, l’anniversaire de l’accensions du roi Louis XIV, il sentit une odeur de parfum raffiné comme jamais il n’a sentie, il suit alors cette odeur à une jeune fille rousse. Il se dit quand sans ce parfum sa vie n’aurait alors aucun sens. Pour lerécupérer il tua la jolie jeune fille en l’étranglant et lui arracha ses vêtements. Cette rencontre lui ouvra les yeux, devenir un parfumeur, mais pas n’importe lequel le plus grand des parfumeurs.
Après quel que temps, il se fessât employer comme apprentis chez Guiseppe Baldini, un parfumeur assez connu dans la ville mais qui est au bord de la faillit par la faute des concurrents.
Pour se faireengager, Grenouille réussi à retrouver la recette pour la création d’Amour et Psyché et réussi même à l’améliorer. Baldini le rachète alors au tanneur qui mourra noyer soue.
Jean-Baptiste apprend les secrets de la distillation et de l’art qui composent les parfums.
Les parfums réalisé par Grenouille sont une bénédiction pour Baldini qui sa gloire et sa fortune augmente peu à peu grâce àJean-Baptiste.

Grenouille se rend compte qu’il ne peux pas créer son parfum ultime si il reste chez Guiseppe, mais la maladie le frappe encore une nouvelle fois et tous le monde le crois meurt. Il revient en ville après un certains temps mais Jean-Baptiste repart à Grasse pour découvrir de nouvelle méthode encore pour créer son parfum. Après son départ Baldini et sa femme décèdent après l’inondation dela Seine dans sa maison et les six cents formules de parfums créaient par Grenouille sont aussi détruits.

2e Partie : Chapitre 23 à 34 :

Jean-Baptiste Grenouille se rend dans le Sud de la France seul et à pied, pendant son périple il se rend compte qu’il hait les humains. Il s’arrêt près d’un volcan appelé le Plomb du Cantal. Il reste près de sept ans dans cette grotte. Pendant sonhibernation, Grenouille se remémore toutes les odeurs qu’il a put sentir pendant sa vie. Il apprend qu’il n’a pas d’odeur et décide alors horrifié de quitter la grotte. Il se rend à Montpellier où il est recueilli par le Marquis de la Taillade-Espinasse, un noble qui a quitter Versailles pour faire sa science. Le marquis s’intéresse beaucoup à Jean-Baptiste qui est resté sept années dans une...
tracking img