Fiche de lecture : le paysan parvenu - marivaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1954 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le paysan parvenu ou les mémoires de M***
Marivaux

Le paysan parvenu ou les mémoires de M*** est un roman écrit par Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (1688-1763). Les cinq parties qui composent l’œuvre ont été publiées à intervalles successifs, dès l’année 1734.

Nous y suivons l’ascension du jeune Jacob, dans un récit narré à la première personne. Sur ce plan, le roman a de nombreuxpoints communs avec La vie de Marianne, du même auteur.

I. RESUME DU ROMAN
– Première partie
– Deuxième partie 
– Troisième partie
– Quatrième partie
– Cinquième partie
II. PRESENTATION DES PERSONNAGES
– Jacob de la Vallée
– Le Comte d’Orsan
– Madame de Ferval
– Mademoiselle Habert
– Catherine
– Geneviève– Monsieur Doucin
III. PERSPECTIVES ANALYTIQUES
– Le roman à la première personne
– L’amour
– Le roman de formation
– Le masque social

I- RESUME DU ROMAN

Première partie

Un jeune paysan, Jacob, est envoyé à Paris par son père afin de transporter du vin produit en Champagne, une tâche d’habitude dévolue à son frère. Les destinataires sont de riches financiers.Jacob est reçu par une dame et ses suivantes, parmi lesquelles Geneviève, attirée par le jeune homme. La maîtresse de maison garde le jeune homme à son service ; ce dernier ne lui cache pas qu’il est séduit par sa personne.

Un jour, le financier convoque Jacob et lui annonce qu’en récompense de ses bons et loyaux services, il souhaite le marier à Geneviève. Le paysan refuse cette union, ce quiprovoque la colère du financier et la tristesse de la domestique. Suite à une crise d’apoplexie, le financier est ruiné, la maîtresse de maison se retire au couvent, et Jacob doit partir.

Alors qu’il erre vers le Pont-neuf, une femme fait un malaise. Il lui propose de la raccompagner chez elle. Là, il rencontre d’autres dévotes, qui l’invitent à dîner. C’est au même moment qu’il rencontreCatherine, cuisinière dans la maison.

Deuxième partie 

La femme que Jacob a « sauvée » s’appelle Mademoiselle Habert, et est la cadette des dévotes de la maison. Sa sœur vit sous le même toit. Toutes l’apprécient et le veulent comme domestique, mais M.Doucin, ecclésiastique et directeur des femmes, exige qu’on le renvoie. Nous assistons à un débat entre les deux hommes, qui se déchirent sur laquestion du conflit entre l’individu et la société.

Les sœurs se disputent à propos du nouveau venu, et la cadette finit par partir avec Jacob pour l’épouser. Le mariage est une étape difficile, car Doucin refuse de bénir leur union. De plus, la sœur aînée des Habert provoque un scandale, ce qui mène à la convocation de Jacob auprès du président du tribunal.

Troisième partie

La parution deJacob devant le président est en fait une défaite pour la sœur Habert, dans la mesure où tout plaide en faveur du héros. Cette partie met en avant la femme du président, qu’il voit comme une femme surhumaine, presque divine. Toutefois, lorsqu’il revient, il est arrêté et conduit en prison, situation aggravée par un malentendu autour d’un crime. Heureusement, Jacob voit sa réputation et sa libertérendues grâce à l’intervention de Mme de Ferval en sa faveur. Il peut alors se marier.

Quatrième partie

Jacob se rend chez Mme de Ferval. Les sentiments amoureux sont alors déclarés ; mais la condition sociale de Jacob pousse Mme de Ferval à lui proposer des rencontres à l’abri des yeux de tous, dans une demeure isolée appartenant à Mme Rémy. Une amie de sa maîtresse, Mme de Fécour, dérangeJacob par ses paroles, puis elle finit par lui faire des avances.
Plus tard, Jacob est chargé de remettre une lettre à M. de Fécour, qui est un homme puissant et bien placé. Or ce dernier se moque de lui, tout en lui offrant un emploi. Mais suite à une femme et sa fille venues réclamer le même poste, perdu par le père de famille, Jacob décide de refuser.
Par la suite, le héros est invité par...
tracking img