Fiche de lecture: metphysique des tubes, amélie nothomb

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3262 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nom, prénom: ROBINET Kévin Date de début et fin de la lecture : 2 et 3 mai 2011 FICHE BIBLIOGRAPHIQUE: Auteur: Amélie NOTHOMB Titre: Métaphysique des tubes Lieu d’édition : Malesherbes, France Nom de l’éditeur : Livre de poche Année d’édition : 2009 Nombre de pages : 157

REPONSES LANGUE TITRE ORIGINAL
Français Métaphysique des tubes

CITATIONS

GENRE

Roman autobiographiqueUtilisation de la première personne du singulier à partir de la page numéro 30 : « moi » ; « je » ; « nous » ; … Utilisation des pronoms possessifs : « mon » ; « ma » ; « mes » ; … Utilisation des pronoms COD : « me » Présence du pacte autobiographique : «Avant le chocolat blanc, je ne me souviens de rien : je dois me fier au témoignage de mes proches, réinterprété par mes soins. Après, mes informationssont de première main : la main même qui écrit ».

CONVENTIONS GENERIQUES

On peut dire que l’auteur rompt les conventions génériques du roman autobiographique. Pour qualifier un roman d’autobiographique il est nécessaire d’y trouver seulement des informations justes. Or, comment est-il possible de se souvenir de sa vie, lorsque l’on a seulement entre 0 et 3 ans ? Pour cela, Amélie a dû se basersur des témoignages de sa famille, chose qu’elle justifie dans le pacte autobiographique. On peut le remarqué lorsqu’Amélie nous parle de sa vie avant ses deux ans, elle se qualifie comme « un tube » ou bien « une plante » dont ses seules occupations étaient « la déglutitions, la digestion et, conséquence directe, l’excrétion ». Elle a donc réinterprété sa petite enfance selon ses envies afin dedonner à son livre une touche d’humour. Amélie commence à découvrir le monde à l’âge de deux ans, « Comment expliquer cette naissance postérieur de deux ans à l’accouchement ? », en effet « Depuis la naissance de sa mémoire, en février, le monde n’avait cessé d’éclore ». Cet âge correspond à l’âge auquel la mémoire commence à fonctionner, mais aussi auquel l’enfant peut se considérer comme lecentre du monde ou de toutes les intentions. Ainsi, elle se nomme « Dieu » ou encore « Louis XIV ». On peut voir, à plusieurs reprises, des mots comme « règne », « temple », « fidèles », etc. Au Japon, un enfant, « de la naissance à l’école maternelle non comprise », est undieu. Amélie est donc une « okosama : une honorable excellente enfantine, un seigneur enfant ». Elle ne consent pas que quelqu’unne

THEME/IDEE PRINCIPALE

La découverte du monde

puisse pas l’aimer, « Comme ça doit être sinistre de ne pas m’adorer ! », elle le sait et en profite. L’enfant commence sa découverte du monde en « contemplant » son entourage. Puis, peu à peu, elle se rend compte du pouvoir qu’elle peut avoir sur les personnes adultes. Comme, par exemple, lorsqu’elle commence à parler. En effet, Améliechoisit de façon stratégique les premiers mots qu’elle va prononcer. Voulant sans cesse découvrir ce que cachent les murs, l’enfant se met en danger sans le savoir. Peu de temps après sa première noyade, Amélie à failli mourir défenestré à cause de sa soif de la découverte. La mort apparaît dans les débuts du livre. Le mot « mort » sera le sixième mot prononcer par Amélie. Elle connaît parfaitementla signification de ce mot. D’ailleurs, « ses deux ans et demi ne l’éloigne pas mais la rapproche ? ». En effet, Amélie « meurt » à l’âge de trois ans. Mais, en fait, derrière cette mort se cache le fait, qu’a cet âge, on rentre en maternelle, et donc, qu’elle n’est plus Dieu. A cet âge, il ne se passera plus rien. En effet, celle-ci pense qu'après 3 ans on ne vit plus, on s'habitue. Elle voit pourla première et unique fois son père pleurer la mort de sa mère. Cette grand-mère qui lui avait fait découvrir le plaisir et dont elle comprend la transmission: « elle avait payé ma vie de la sienne ». Elle-même a failli mourir deux fois, la première fois par accident et sentiment d’invulnérabilité, en se noyant dans la mer ; la deuxième fois par tentation. Très vite, Amélie va s’apercevoir que...
tracking img