Fiche de lecture race et histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1174 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1- Race et culture
Lévi-Strauss commence par expliquer son non-racisme et le fait qu’il n’y a aucune preuve qui permettrait d’établir la supériorité d’une « race » par rapport à une autre, mais qu’au contraire chacune a apporté quelque chose au patrimoine commun.
Il cherche aussi à distinguer race et culture. Il y a bien plus de cultures que de races humaines, de plus seul la diversité decultures « pose de nombreux problèmes ».
Il pose déjà la notion de subjectivité du progrès

2- Diversité des cultures
« La diversité des cultures humaines est, en fait dans le présent, en fait et aussi en droit dans le passé, beaucoup plus riche que tout ce que nous sommes destinés à en connaitre jamais. »
Il y a des forces qui tuent les particularités des cultures, d’autres qui les accentuent(exemple des langues).
Aucune culture ne peut se construire seule, sans contact extérieur.
Dans chaque culture il y a des groupes.

3- L’ethnocentrisme
L’ethnocentrisme est une vieille habitude de chaque culture. On rejette tout « hors de la culture, dans la nature tout ce qui ne se conforme pas à la norme sous laquelle on vit ».
Mais « en refusant l’humanité à ceux qui apparaissent commesauvages ou barbares de ses représentants, on ne fait que leur emprunter une des leurs habitudes typiques. Le barbare c’est d’abord ce lui qui croit à la barbarie. »
Tout les systèmes religieux et philosophique ont cherché a combattre cette vision, mais Lévi-Strauss lui considère cela comme du « faux évolutionnisme » qui cherche à feindre la reconnaissance des diversités en expliquant que chacunepart et va dans le même sens et qu’il y a plusieurs étapes. Par cela, on supprime les différences et on les identifie. Le darwinisme, biologique, ne contredit pas la thèse de Lévi-Strauss contre le faux évolutionnisme car l’une biologique, scientifique l’autre subjective et culturelle. Mais aussi par leur date d’apparition, l’évolutionnisme social est plus ancien, est devient un thèmephilosophique où la vérité ne sera jamais atteinte.

4- Cultures archaïques et cultures primitives
Répartition des cultures en 3 catégories :
Une autre en même temps autre part
Une au même endroit mais antérieure dans le temps
Une autre part et dans le passé
Groupe inégalement reconnaissables, par exemple les cultures sans écritures et aux techniques rudimentaires, sont très peu connaissables.
Deplus il faut faire attention à la confusion des cultures, de croire que les aborigènes sont comme notre âge de pierre, ou que la chine d’avant guerre était comme notre moyen âge car cela est faux et mauvais.
Il y aurai finalement peut etre 2 types d’histoire :
Une histoire progressiviste, aquisitive qui accumule tout les savoirs
Une histoire active qui met le talent de chacun en activité maisqui oublie de les synthétiser

5- L’idée de progrès
Le progrès évolue de manière différente dans chacune des cultures. Ainsi on a découvert que la poterie pouvait apparaitre à l’époque de la pierre taillée alors qu’on l’attribuait à l’époque la pierre polie. La poterie est apparu avant dans une civilisation qui utilisait la pierre taillée alors qu’elle est apparue plus tard dans une société quiavait déjà la pierre polie à l’époque ou les autre n’étaient qu’à la pierre taillée. Les progrès co-existent et se complètent. Ainsi marche les races, homme de néandertal et homo sapiens ont co-exister.
Le progrès avance par sauts.
Le progrès fonctionne alors comme un cavalier dans le jeu d’échec, li peut avancer mais jamais dans le même sens, le progrès n’est pas un escalier.
Chaque sociétéfait des progrès mais différents, par exemple les sociétés précolombiennes avaient des connaissances bien plus élevées que nous en matière d’agriculture, de la connaissance des plantes …

6- Histoire stationnaire et histoire cumulative
On considère chaque civilisation par rapport à la notre, alors certaines dont nous percevons les progrès ont pour nous une histoire cumulative alors que d’autre...
tracking img