Fiche de lecture religions antiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1123 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de Lecture

Etudiante :
Nom :
Année d’étude : Master 1
Sujet de master : La violence dans les Guerres puniques.
U.E. : HIA1143X : Histoire du fait religieux dans les sociétés anciennes « Epiphanies et manifestations divines : lorsque les hommes rencontrent les dieux »

Livre :
Auteur(s) : Philippe BORGEAUD, Nicole DURISCH GAUTHIER, Dominique JAILLARD, Agnes Anna NAGY,Francesca PRESCENDI, Thomas RÖMER, Youri VOLOKHINE
Titre : Religions antiques. Une introduction comparée.
Editeur(s) : Philippe BORGEAUD et Francesca PRESCENDI chez Labor et Fides
Lieu et année d’édition : Genève, 2008.
Collection : Religions en perspectives
ISBN : 978-2-8309-1250-0
Compte rendus :
BONNET Corinne dans Les Etudes Classiques (2008)
HOFFMAN Geneviève dans la Revue des EtudesAntiques (2008)
PIRENNE-DELFORGE Vinciane dans Kernos (2009)

Présentation du livre

Dans Religions antiques, les auteurs sous la direction de Philippe BORGEAUD et de Francesca PRESCENDI, ont cherché à se placer dans un esprit similaire à celui des travaux menés par Jean RUDHARDT qui « essay[ait] de les analyser autant que possible comme ils pouvaient eux-mêmes le faire ». Les travauxréalisés dans l’ouvrage ne recherchent pas à étudier l’exhaustivité des pratiques cultuelles, mais plutôt d’en cerner les interactions. Il s’agit d’un travail introductif pour toute personne souhaitant aborder sur des bases saines, le vaste domaine des religions de l’Antiquité.
La structure du livre est donc organisée en conséquence. L’analyse des auteurs se répartie sur 188 pages. Elle est divisée ensept chapitres traités en collaboration entre historiens, philosophes, professeurs de lettres et de théologie, à l’exception des chapitres deux et trois respectivement écrits par Francesca PRESCENDI et Youri VOLOKHINE. Les auteurs spécialistes de domaines différents (tous apparentés à la religion antique) ont donc été amenés à confronter leur point de vue pour obtenir une réflexion basée sur leséchanges et les évolutions entre les différents mouvements cultuels.
Cela met en avant un des objectifs de ce livre, à savoir présenter les religions antiques d’un point de vu comparatif entre les différents pôles géographiques suivants : L’Egypte, la Grèce, le Proche-Orient et Rome. On notera entre autres la présence du chapitre 4 qui traite des questions divinatoires à Rome et en Grèce. Celapermet, par le biais de cette comparaison, une étude non pas de la religion dans l’Antiquité mais des religions de l’Antiquité. Cet ouvrage collectif aborde des questions à première vue simples ce qui le rend particulièrement intelligible. Cependant si leur formulation est aisée, la réponse à ces interrogations sur la nature d’un sacrifice ou encore sur la transmission d’un savoir au travers desmythes, ne va pas de soi. En effet, la complexité (due à la diversité) des situations abordées impose la vision de religions dynamiques en interaction les unes avec les autres.
La bibliographie présente à chaque fin de chapitre permet un bon recensement des ouvrages ayant contribué aux articles ainsi qu’une large possibilité d’approfondissement du sujet par le lecteur. Cependant les sources utiliséesne font pas l’objet d’un classement annexe comme c’est le cas pour les sources des illustrations ou pour l’index des noms, présents en fin de volume. Voici donc un classement alphabétique des sources primaires évoquées dans le livre.

A
APPOLODORE, Bibliothèque, I, 7, 2.
ARTHEMIDORE D’EPHESE, Onirocriticon, trad. Fr. P.-J. Festugière, Paris, Vrin, 1975.
C
CICERON, L’invention 2, 161.CICERON, La Divination, 2, 72.
CICERON, La nature des dieux 3, 5.
CICERON, Sur la nature des dieux 1, 117.
D
DENIS D’HALICARNASSE, 2, 25, 2, trad. V. Fromentin, J. Schnäbele, Paris, Les Belles Lettres (La Roue à Livres), 1990.
DENIS D’HALICARNASSE, 4, 68-69.
DION CASSIUS, 52, 36, 1-3, trad. M. BEARD, J. NORTH, S. PRICE, Religions de Rome, Paris, Picard, 2006, p. 210.
E à G
ESCHYLE,...
tracking img