Fiche de lecture romances sans paroles verlaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1001 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Romances sans paroles
Verlaine

Biographie de Verlaine :
Paul Verlaine est né en 1844 à Metz, dans une famille de la petite bourgeoisie. Son père était capitaine dans l’armée, comme celui de Rimbaud. La famille déménage rapidement à Paris ce qui permet à Paul en 1855 Paul d’entrer au lycée Bonaparte. A 14 ans, il écrivit à Victor Hugo exilé une lettre qui contenait un poème de sacomposition : « La Mort ». Une fois reçu bachelier, il prépare le concours d’entrée au ministère des Finances et s’inscrit à la faculté de droit, mais c’est la poésie qui le passionne. Le salon de la marquise Ricard lui permet de s’introduire dans le monde et de rencontrer José Maria de Heredia, François Coppée, ainsi que Théodore de Banville. Il devient critique littéraire, écrit pour le Parnassecontemporain et publie les Poème saturniens en 1866. La mort de sa cousine Elisa, qu’il aimait en secret, le plonge dans sa première crise de désespoir et dans l’alcool. Il rencontre Victor Hugo, assiste aux obsèques de Charles Baudelaire ; en 1869 il publie les Fêtes galantes inspirées de ses frasques. Ivre, il va jusqu'à tenter de tuer sa mère à deux reprises, les 5 et 10 juillet. Il se marie l’annéesuivante avec Mathilde Mauté.
Verlaine prend parti pour la Commune en 1871 Puis il reçoit les poèmes de Rimbaud, qu’il invite immédiatement à le rejoindre, et qu’il commence à fréquenter assidument. Il commence également à maltraiter sa jeune épouse malgré la naissance de leur fils, Georges. En juillet 1872 il s’enfuit avec Rimbaud. Disputes au sujet de l'argent, de Mathilde, que Verlaine veutrejoindre, séparations jalonnent cette période qui prend fin à Bruxelles, en août 1873, lorsque Verlaine tire deux coups de révolver sur Rimbaud, qui n'est blessé que très superficiellement. Verlaine est alors condamné à deux ans de prison.
En 1874 il écrit L’Art poétique et publie Romances sans paroles. Il quitte Paris pendant dix ans pour enseigner dans les Ardennes puis diriger une ferme.Après la mort de sa mère, il est dépossédé de son héritage. Il est entretenu par ses amis et multiplie les séjours en hôpital : c’est la vie qu’il va mener pendant 10 ans. Il est élu prince des poètes à la suite de Leconte de Lisle en 1894 et meurt en 1896 : une foule immense suit le cortège de ses obsèques.

Présentation du recueil :
Si le recueil n’a été publié qu’en 1874, soit après larupture de Verlaine et Rimbaud et lors de son séjour en prison, les Romances sans paroles ont été entièrement écrites au cours de la relation des deux poètes, d’où la dédicace projetée à Rimbaud que Verlaine justifiera auprès de son éditeur par « Lui était là ». Le titre, « Romances sans paroles », emprunté à un compositeur allemand, apparaît aussi dans un vers d'A Clymène des Fêtes galantes,
Laplus ancienne section du recueil, Ariettes oubliées, symbolise la rupture totale entre Verlaine et le Parnasse, opposé à La Commune. Verlaine y exprime son désir de voir revenir Mathilde, l’attirance consécutive pour l'amour rimbaldien et l’amour plus simple des deux « âmes sœurs » que seraient Mathilde et le poète, enfin la nostalgie d'un pardon impossible.
Les Paysages belges concentrel’écriture sur l’évocation de paysages. Cette partie est celle qui présente le plus la technique de la composition musicale et de la peinture impressionniste. Cette section reconstitue l’itinéraire du voyage de l’été 1872 qui conduit les deux poètes à travers la Belgique, jusqu’en Angleterre.
Birds in the night est au départ le titre d’une berceuse de Sullivan. La section est constituée d’un seul longpoème. Il se présente sous la forme d’un discours amoureux où la musicalité de l’écriture se confond avec l’expression lyrique sentimental. L’originalité de ce discours tient à sa constante ambiguïté. Le poète explique dans cette section qu’il se considère lui-même comme le quitté dans sa rupture avec Mathilde. C’est sur le souvenir de la venue à Bruxelles de Mathilde pour essayer de le...
tracking img