Fiche de lecture - strategies de la rue, les manifestations en france, o.filleul

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3263 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE DE LECTURE

I / L’AUTEUR : OLIVIER FILLIEULE

Politiste, Olivier Fillieule, enseigne à l’Institut d’études politiques et internationales de l’université de Lausanne. Il est également chercheur CNRS au Centre de recherche politique de la Sorbonne Paris II
Par ailleurs, il est aussi responsable et anime avec Eric Agrokolianski et Nonna Mayer, le GERMM (Groupe d’études et de recherchessur les mutations du militantisme). Ce groupe d’étude de l’Association française de science politique réunit depuis 1994 des chercheurs travaillant sur des organisations très diverses, leur point commun étant de relever d’« un militantisme moral », aujourd’hui en plein essor, fondé sur d’autres solidarités que les solidarités de classe, et spécialisé dans des causes telles que l’antiracisme,l’humanitaire, la défense des droits de l’homme, la lutte contre le SIDA, la défense de l’environnement, entre autre.
(Voir le site internet de l’AFSP)
Olivier Fillieule participe donc activement à l’étude de sujets « de société » contemporains, notamment les militants de différents groupes ou associations.

II / L’OUVRAGE
STRATEGIES DE LA RUE, Les manifestations en France
Partant d’un constat,pendant longtemps la science politique n’a pas jugé bon d’intégrer l’analyse de l’action protestataire dans les analyses de la participation politique des citoyens, Olivier Fillieule veut dans cet ouvrage essentiellement redonner une idée plus précise de la crise de la participation politique, et surtout la replacer comme il se doit dans son contexte aujourd’hui le phénomène de la manifestation. Eneffet cette crise de la participation politique ne résulte pour lui que d’une « lecture prescriptive » de la démocratie représentative. Selon les conventions de cette dernière, les demandes sociales ne sauraient s’exprimer directement et devraient passer par un ensemble de filtres dont le vote constitue l’élément clé, ou encore plus généralement par des agents de médiation institutionnels (lespartis, ou les syndicat et les groupes d’intérêts). Dans ce cadre, le fait de descendre dans la rue ne peut qu’apparaître comme un moyen illégitime d’expression. L’auteur se donne donc pour objectif une réconciliation théorique de la manifestation avec le principe de la démocratie représentative. Il s’agit en réalité pour l’auteur davantage de montrer le redéploiement et la redéfinition des formes departicipation politique aujourd’hui. Les modèles théoriques dominants n’offraient de surcroît jusque là que des réponses partielles selon l’auteur ; celui-ci espère alors dépasser les vieux antagonismes stériles en réappréciant la place de la rationalité dans le comportement de l’acteur.

L’ouvrage témoigne de la rigueur méthodologique auquel s’est volontairement plié l’auteur pour son étude duphénomène manifestant, et peut-être pour donner plus de légitimité à la vision renouvelée de ce phénomène qu’il propose ici. Premièrement, l’auteur veut pour la première fois dit-il, étudier d’abord les occurrences les plus routinières de la vie manifestante contemporaine, c’est-à-dire ne pas s’en tenir qu’aux manifestations les plus visibles. Deuxièmement, vu l’ampleur du phénomène manifestant enFrance, sur tout le territoire, mais voulant toutefois ne pas ignorer les différences qui opposent manifestations parisiennes et manifestations provinciales, il concentre son étude sur trois villes : Paris, Nantes et Marseille. Enfin troisièmement, il n’étudiera le phéNoméne le phénomène qu’à partir de 1979, jusqu’à nos jours, choix qui est en fait davantage le résultat d’un autre, peut-êtred’ailleurs, le chois central et crucial de l’auteur d’avoir voulu fonder son étude sur des sources administratives (pour pouvoir éviter les informations peu sûres et peu impartiales publiées dans la presse). Or, les archives de la police ne furent accessibles qu’à) partir de cette date. L’auteur a d’ailloeus ajouté trois annexes qui nous permettent de « vérifier » par nous même les résultats de son...
tracking img