Fiche de lecture sur giorgio agamben : qu'est ce qu'un dispositif ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1512 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 janvier 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Le terme dispositif est fréquemment rencontré, dans un large panel disciplinaire; ainsi le droit, la mécanique ou même la politique présentent une définition très variable de ce terme de dispositif. Mais Giorgio Agamben s’attache ici au terme de dispositif, entendu par le philosophe Michel Foucault, et précise que si la terminologie est importante en philosophie, il faut parfois s’attacherdavantage au concept même, qu’à une définition rigide. Ainsi, Agamben nous plonge dans cette notion, et nous trace une voie balisée par Jean Hyppolite, Michel Foucault et même en parallèle par Hegel.Nous allons donc nous plonger, sous la conduite d’Agamben dans la quête de ce qu’est un dispositif, avant de mieux nous pencher sur ce que cela implique vraisemblablement pour nous, à savoir ladésubjectivation que ces dispositifs produisent sur nous.

La notion de dispositif nous dit Agaben, a été définie par Foucault dans les années 70, lorsqu’il s’attacha à étudier la «gouvernementalité des hommes» .Sous le terme de dispositif, Foucault repère un réseau hétérogène établi entre des «discours, des institutions, des aménagements architecturaux, des énoncés scientifiques, des propositionsphilosophiques (...)etc.,mais toujours en tant que stratégie de rapports de force, supportant du savoir, et supporté par lui. Ce dispositif là, est donc directement lié au pouvoir, qu’il induise des objets discursifs ou non, et toujours couplé à du «savoir».
Maintenant intéressons nous de plus près a ce terme de dispositif, et à son étymologie. Foucault utilisait avant ce terme-ci, le terme de positivité;Agamben souligne qu’il le tient de celui qu’il considéra comme son maître, Jean Hyppolite. Hyppolite l’induisant directement de la philosophie de Hegel, chez qui elle peut être vulgarisée (s’il est possible de vulgariser Hegel) à «l'élément historique, (règles, institutions) imposé a l’individu par l’exterieur», elle était chez Hegel un obstacle à la liberté de l’homme. Agamben fait alors unrapprochement succinct entre l’objectif Hegelien, et la démarche de Foucault. Foucault travaillant la relation entre l’individu et le contexte historique, et Hegel cherchant a les «réconcilier».Ainsi cette positivité, élément comparant, figure le dispositif que définit Foucault en 1977.Du moins selon l’analyse d’Hyppolite du concept Hégélien de positivité.
Dans la philosophie de Foucault, lesclassiques universaux (Pouvoir, Etat, Loi) sont en fait remplacés par les dispositifs. Ces dispositifs sont les réseaux qui lient les décisions du gouvernement , les technologies du pouvoir, ou les mesures de police nous dit Agamben.
Selon le philosophe romain le sens commun, enraciné dans le dictionnaire fragmente cette définition, et ne permet pas d’en rendre compte, et le masque presque. Cela estpeut être dû au large panel de sens que ce mot revêt. C’est précisément pour cela qu’Agamben décide de nous emmener dans l’étymologie profonde du dispositif. C’est ainsi que nous tombons sur le terme grec d’oikonomia, sur lequel travaille Agamben depuis déjà quelques années. Oikonomia ou l’organisation de la maison, la gestion du foyer, s’est trouvé imbriqué dans la théologie chrétienne, lorsqu’il afallu lier et à la fois unir les trois entités du Père, du Fils et du Saint-Esprit en la Sainte-Trinité. Par la suite, cela devint le dispositif par lequel le paradigme trinitaire et le gouvernement divin providentiel ont été amenés aux chrétiens. Agamben nous révèle que cette instauration du terme d’Oikonomia fut la cause de la césure chrétienne entre l’existence de dieu, son ontologie et sonaction. Peu nous importe le destin du dogme chrétien, en revanche, ce terme d’oikonomia a été ensuite traduit par les latin, en «dispositio» tentative de régler les complications sémantico-theologique que posait le terme grec. On peut donc après Foucault, et selon Agamben voir en l’origine de ces «dispositifs» la fracture qui réunit en Dieu son essence et son action .C’est alors «ce en quoi et par...
tracking img