Fiche de lecture sur le bonheur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4201 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture Philosophie
Chapitre 1: Le Bonheur.

Ouverture 
Texte de Rousseau.

▪ Présentation de l’auteur :
Jean Jacques Rousseau est né au début du 18ème siècle et mort a la fin du siècle. Il est philosophe et musicien français. Il est l’un des plus illustres philosophes des lumières et c’est lui le père de la révolution Française. Il est célèbre pour ses travaux surl’homme, la société ainsi que l’éducation.

▪ Présentation de l’œuvre :
L’extrait à étudier est issu du roman Les rêveries du promeneur solitaire. Ce texte est paru en 1782 (donc fin 18ème). Ce roman est une publication posthume et inachevée.
La partie finale de ce roman, qui se compose en 10 promenades, avait été rédigé quelques semaines avant la mort de Rousseau. Lacinquième promenade dont notre extrait est tiré, fait l’éloge de la « far niente » (d’une activité sans contrainte). Ce texte a été rédigé selon les souvenirs de Jean Jacques Rousseau à la suite d’un voyage sur l’ile de Saint Pierre au milieu du lac de Bienne en Suisse.

▪ Résumé bref de l’extrait :

L’extrait nous fait part du voyage de J-J Rousseau dans une ile dénommé l’ile desaint Pierre. A travers des descriptions de plantes, Rousseau nous fait part de son désir de « far niente » et de ne plus avoir une vie dévoué à l’oisiveté. Grâce a des paysages somptueux décrit avec insistance dans le texte, Rousseau peut se dévouer au bonheur même sans prendre le temps d’y penser, ce la devient quelque chose de naturel.
Le bonheur dans lequel se trouve Rousseau estun bonheur parfait qui n’a besoin d’autres choses. Dans l’ile de St Pierre, l’auteur est comblé.
Dans la dernière partie de l’extrait, Rousseau s’interroge sur ce bonheur qu’il a connu. Le sentiment de l’existence est pour l’auteur un sentiment précieux qui suffirait aux hommes pour rendre, leur existence douce et chère. Mais les impressions terrestres viennent souvent entraver cesentiment d’existence.
Rousseau conclus sur le fait que ce bonheur peut être atteint partout ou l’on peut être tranquille comme par exemple à la Bastille ou aucun objet ne pourrait le faire rêver.

▪ Citations :
« Le flux et le reflux de cette eau […] suppléaient aux mouvements internes que la rêverie éteignait en moi et suffisaient pour me faire sentir avec plaisir mon existencesans prendre la peine d’y penser »
« De rien d’extérieur a soi sinon de soi même et de sa propre existence. »
« Cette espèce de rêverie peut se gouter partout ou l’on peut être tranquille ».

▪ Analyse de l’œuvre :
L’auteur utilise beaucoup de description longue pour décrire l’état du bonheur dans lequel il se trouvait. De plus, il utilise beaucoup de ni, sans, etoxymore afin d’insister sur l’importance du bonheur.

▪ Mon point de vue :
Je suis en partie d’accord avec l’auteur, je pense que le bonheur peut être atteint en rêverie. Mais je pense aussi que le bonheur est prêt de personne qu’on aime et qu’on apprécie. Le bonheur d’être avec ses personnes est tellement important que la rêverie ne prend qu’une part minime dans la recherche du bonheur.I. Définir le Bonheur.
Texte de Kant.

▪ Présentation de l’auteur :
Emmanuel Kant est un philosophe allemand, fondateur de l’« idéalisme transcendantal ». Son œuvre, considérable et diverse dans ses intérêts, mais centrée autour des trois Critiques, la Critique de la raison pure, la Critique de la raison pratique et la Critique de la faculté de juger, fait ainsi l'objetd'appropriations et d'interprétations successives et divergentes. Kant né au 18ème siècle.[

▪ Présentation de l’œuvre :
La Métaphysique des mœurs est un ouvrage d'Emmanuel Kant, paru en 1796. Il comporte deux parties : Doctrine du droit et Doctrine de la vertu.

▪ Résumé bref de l’extrait :
Kant dans cet extrait nous pose une interrogation : Tout homme veut être heureux mais...
tracking img