Fiche de lecture sur " promouvoir la vie " de marie françoise collière

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (994 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture sur un extrait de l’ouvrage « Promouvoir la vie »

Marie-Françoise Collière, Promouvoir la vie : de la pratiques des femmes soignantes aux soins infirmiers, première partie : Lespratiques soignantes des femmes identifiées par leur rôle p.23 à p.48, Masson, 1998.391 p.

Le document étudié est un extrait du livre « «Promouvoir la vie », une étude sociologique ethistorique, dont l’auteur est Marie Françoise Collière.
Marie Françoise Collière est née en 1930 et décédée en 2005. C’était une infirmière et une enseignante, titulaire d’un DEA en histoire descivilisations et d’une maitrise de soins infirmiers en santé publique. « Promouvoir la vie » est son ouvrage principal.

Les principaux sujets abordés sont l’évolution de la pratique des soins ainsi que laperception des « femmes soignantes », au fil des siècles. Au travers de cet extrait, nous apprenons que celles-ci n’avaient pas de métier en tant que tel : elles aidaient les patients par nature,ce qui s’inscrivait dans la continuité de leur rôle de mère, et elles n’étaient pas rémunérées car leur dévouement était perçu comme un service. C’est avec le temps qu’une réelle valorisation de laprofession de soignante est apparue, surtout au moment ou il y eut de la mixité. D’ailleurs l’idée forte qui ressort de cet extrait est la distinction entre le statut de la femme et celui de l’hommedans le domaine du soin. En effet, le début de la pratiques soignante chez les femmes remonte à de nombreux siècles tandis que les hommes s’y sont initiés beaucoup plus tard en se spécialisantprincipalement dans les soins d’exploration (ex : la chirurgie).

Aussi, l’apparition des premières formes galéniques et des premiers médecins ainsi que l’avancée des sciences ont contribué àl’enrichissement et la complexification de la profession de soignant, dans la mesure où nous comprenons qu’avant, précisément dans les sociétés catholiques, le soin était prodigué pour éloigner « le mal » et...
tracking img