Fiche de lecture sur un article de maurice agulhon (avec plan détaillé)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1197 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Titre de l’article :
« 1830 dans le XIXème siècle français », Romantisme, 1980, volume 10, n°28, p.15-27

Auteur : (source wikipédia)
AGULHON Maurice, né le 20 décembre 1926 à Uzès (Gard), est un historien français, professeur au Collège de France de 1986 à 1997. Spécialiste de la France aux XIXe et XXe siècles, ses premiers travaux portent sur la Provence et la Révolution française de 1848.Il s'est par la suite interrogé sur la République et sur la symbolique du pouvoir républicain. Ses travaux portent sur le concept de sociabilité, religieuse et politique (Pénitents et francs-maçons de l'Ancienne Provence, 1968 ; La République au Village, 1970). Ses travaux évoluent ensuite vers l'étude de la symbolique républicaine (Marianne au Combat, 1979, Marianne au Pouvoir, 1989, LesMétamorphoses de Marianne, 2001). Ce républicain intransigeant, qui fut longtemps président de la Société d'histoire de la Révolution de 1848, se confronte aussi avec le verbe et la pratique gaulliennes dans Coup d'Etat et République, 1997, et De Gaulle, histoire, symbole, mythe, 2000. Il est aussi l'auteur de synthèses (1848 ou l'Apprentissage de la République (1848-1852), 1973 ; La République de 1880 ànos jours, 1990, qui obtient le Grand Prix Gobert de l'Académie française).

Problématique :
« Avant d’entamer notre propre discussion sur ces problèmes, il nous reste à nous demander pourquoi, dans ces dernières années, la tendance de l’historiographie française a joué dans un sens hostile ou du moins réducteur, dépréciatif, par rapport à 1830. »

Plan détaillé de l’auteur :

I. 1830 et LaLiberté.

A. Qu’est-ce que la liberté ? Rappel de l’idée qu’avaient les libéraux de 1830 de la liberté en 3 thèmes.

• La liberté est l’élément essentiel de la Révolution de 1789 en France. Il y a donc un rapport évident à faire entre la liberté et cette Révolution.
• Rattachement entre liberté politique, religion et philosophie. La liberté doit se conjuguer avec la laïcité.
• On doitpouvoir voir que nous sommes libres. On doit l’être socialement et matériellement.

B. Lien avec La Charte de 1814.
• L’aspect religieux en rapport avec l’acte 6 de la Charte. Ici il était dit que la liberté était assortie d’un privilège moral accordé au culte majoritaire. Cela voulait dire qu’en 1814 on considérait la France comme catholique. Or en 1830 on dit désormais que le catholicisme est lareligion la plus répandue en France. On a désormais une désacralisation par le Roi. On donne l’exemple du Panthéon en signe de laïcité de l’Etat.
• Le libéralisme en acte. Ici on montre par des exemples de la Charte de 1814 que le Roi n’a plus tous les droits, notamment face aux lois qu’il ne peut désormais plus supprimer.

C. Les lois des premières années 30 qui traduisent en acte l’espritnouveau.
• Il y a plus d’électeurs (du peuple) pour désigner les conseillers. C n’est plus le Roi qui les nomme.
• Des lois sont mises en place pour faciliter l’éducation et la liberté de la presse.
• Un exemple : la minorité religieuse juive. Elle a désormais une reconnaissance juridique au même titre que les catholiques et les réformés.

Transition : Malgré un petit bon en arrière à cause denouvelles lois en 1834 et 1835 notamment contre la presse, le libéralisme est entré dans les mœurs. Il ne faut pas oublier son aspect et son bilan positifs de Juillet 1830.

II. 1830 et La Bourgeoisie.

A. L’idée de la « Révolution bourgeoise ».
• Beaucoup de penseurs de l’époque s’entendent pour dire que la liberté a été rendue possible grâce à la bourgeoisie. C’est donc eux qui profitent leplus des avantages de celle-ci.
• Critiques de la « Révolution bourgeoise » par des penseurs de l’époque. Sans le soutient des classes populaires, les bourgeois n’auraient jamais pu avoir de poids politique pour prôner la liberté.

B. Les changements dans l’Etat grâce à la Révolution.
• Même si les changements orchestrés par un mécontentement ne sont pas très grands, il ne faut pas...
tracking img