Fiche de lecture tabet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3588 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture Tabet Paola, La grande arnaque, Sexualité des femmes et échange économico-sexuel, 2004, éditions l’Harmattan, 170 pages

La grande arnaque est un ouvrage écrit en 2004 par Paola Tabet qui étudie les échanges économico-sexuels entre les hommes et les femmes. Ce livre est éditée chez l’Harmattan dans la collection Bibliothèque du féminisme, ce qui peut donner une idée del’orientation du livre.
Paola Tabet est une anthropologue italienne et a été professeure à l’université de Sienne et de Calabre. Son domaine de recherche porte principalement sur le racisme et les rapports sociaux de sexe. Elle est aussi membre du comité scientifique de la revue Prochoix qui se définit comme une « revue d'investigation, de réflexion et d'analyse au service de la défense des libertésindividuelles menacées par l'essentialisme, le racisme, l'intégrisme et toute idéologie totalitaire ou anti-choix » ce qui peut marquer un certain engagement de la part de la chercheuse.
Dans cet ouvrage Paola Tabet s’intéresse aux relations hétérosexuelles et s’appuie sur des exemples de diverses sociétés dans le Monde (même si la majorité des exemples sont tirés de sociétés du continent africain).Elle interroge la sexualité des femmes, les échanges économico-sexuels et la différenciation de la sexualité qu’il y a entre les hommes et les femmes en tentant d’analyser ce qui structure ces différenciations à travers cinq chapitres.

Le premier chapitre intitulé « problèmes de définitions, questions de pouvoir » est l’occasion pour Tabet de définir certaines notions concernant l’échangeéconomico-sexuel, et de poser les limites de son étude sur ces échanges.
Elle revient tout d’abord sur la dichotomie qui est faite dans nos sociétés occidentales tendant à opposer la « putain », c’est à dire celle qui perçoit une rémunération contre un service sexuel, à la mère et épouse. Il y a une naturalisation de ces deux catégories, alors que pour l’auteure il s’agit d’une construction socialeissue d’un rapport social de pouvoir. Non seulement il n’y a pas une frontière étanche entre ces deux catégories mais en plus il y a une multitude de relations économico-sexuelles différentes entre ces deux types. Ainsi, le mot prostitution fortement connoté ne permet pas de parcourir toutes les formes de relations économico-sexuelles, ceci explique le choix de Paola Tabet d’utiliser le termed’ « échange économico-sexuel » Pour montrer cela, elle théorise le concept du « continuum de l’échange économico sexuel » possédant pour extrême la prostitution (rémunération explicite pour un acte sexuel) et à l’autre extrême le mariage à vie. Ce concept permet donc à la fois d’appréhender toutes les relations économico-sexuelles mais aussi de montrer que les femmes peuvent emprunter différents passages etpeuvent passer facilement d’un type de relation à un autre. En effet, cela permet de voir que ce ne sont pas des catégories figées et donc de ne pas enfermer les femmes dans ces dernières. Elle va à l’encontre de nos représentations du mariage notamment en prouvant que toutes les relations sexuelles tendent à se caractériser par des transactions économiques qui permettent un transfert de bienset/ou de droits. Il existe une multitude de situations qui ne revêtent pas forcément qu’une dimension économique, où la femme en plus de fournir un service sexuel tarifé doit aussi apporter une écoute psychologique, un travail domestique, … Plusieurs aspects entrent en compte dans ce continuum, tout d’abord comme on l’a vu la possibilité pour une femme de passer d’une sorte de relation à une autremais il y a aussi l’aspect temporel qui est central dans ce concept avec les multiplicités des relations possibles allant du mariage à vie, en passant par le mariage temporaire et l’ « acte sexuel rétribué passager ».

Au sein de ce continuum deux rapports s’opposent : celui où dans la transaction la femme est l’objet de l’échange entre des hommes partenaires et celui où c’est la femme...
tracking img