Fiche de lecture l'étrange défaite de marc bloch

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3908 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’étrange défaite est le témoignage, publié en 1946 par les éditions Atlas créées par le mouvement « Franc-tireur », de l’historien médiéviste Marc Bloch sur la guerre de 1939-40. L’historien, qui fut professeur d’histoire romaine à la Sorbonne, est en 1939 âgé de cinquante-trois ans. Il se porte toutefois volontaire pour servir son pays, la France. La défaite venue, il tente d’en tirer uneanalyse lucide. Il rédige son témoignage qui avait initialement pour titre : Témoignage 40 dès le mois de juillet 1940. Son œuvre particulièrement novatrice dont l’ouvrage Les rois thaumaturges a contribué à faire de lui l’un des historiens le plus marquant de sa génération. Marc Bloch participa au renouvellement de la pensée historique en fondant avec Lucien Febvre les Annales d’histoire économique etsociale. L’étrange défaite se compose de trois parties qui ont pour titre : Présentation du témoin, La déposition d’un vaincu, chapitre majeur, et Examen de conscience d’un Français. Ce texte se veut être une réflexion objective sur les causes de la débâcle française. Marc Bloch tente alors en tant qu’historien et citoyen d’éclairer les origines de la perte militaire. Comment l’auteur parvient-ilà faire de son témoignage non pas une simple œuvre à valeur autobiographique mais une véritable leçon d’histoire ? Quelles sont les raisons selon lui de cette étrange défaite ? Dans un premier temps, nous verrons en quoi il s’agit en 1939-40 d’une guerre d’une nouvelle forme d’après le récit particulier de Marc Bloch. Dans un deuxième temps, nous aborderons les causes militaires et politiques quiconduisirent à la défaite de juin 1940. Dans un troisième et dernier temps, nous traiterons des raisons sociologique et psychologique ainsi que des pistes des réformes à faire pour la France d’après la défaite.

L’étrange défaite est une œuvre singulière. En effet, Marc Bloch témoigne dés le mois de juillet 1940 des évènements de la nouvelle guerre de 1939-40. Cet ouvrage, par laposition et la fonction de son auteur, c'est-à-dire celle de combattant et d’historien mêle le vécu et la réflexion proprement historique. Dans la première partie intitulée « Présentation  du témoin », Marc Bloch fait un effort conscient pour élucider sa personne, se peindre lui-même. Cette description se situe d’ailleurs dans un contexte particulier, celui de la France d’après-guerre, celle de Vichy.Dans ce « procès -verbal de l’an 40 », le lecteur voit se dessiner tout d’abord un historien, puis un soldat et enfin un juif. Mais l’auteur ne revendique sa religion que face à un antisémite. Il explique d’ailleurs tout de suite que les races pures n’existent pas. Il a donc bien conscience qu’il s’agit là d’une guerre d’une nouvelle forme, basée sur une idéologie raciale  A la différence de laguerre de 14-18, il ne s’agit pas principalement d’une conquête de territoire, mais d’une volonté d’imposer une idéologie, celle du nazisme Les conditions et les intentions de l’écriture de l’étrange défaite sont aussi présentées. En tant qu’historien,Marc Bloch se doit de justifier les propos qu’il tient en donnant ses sources .On retrouve d’ailleurs une grande quantité de notes de bas de page. En outre, il reconnaît aussi « qu’il n’a pas su tout ». Cependant il va tenter d’être le plus objectif et le plus fidèle à la réalité. Ainsi, il se positionne comme un homme qui décrit ce qu’il a connu, vécu et qui met en superposition des témoignages afinde faire naître des vérités. Il fait part au lecteur de tout ce qui lui est arrivé depuis son départ de la Creuse le 26 août 1939. Il raconte comment il a vécu la débâcle française et souligne son souhait de rester en France plutôt que de fuir aux Etats-Unis. Marc Bloch évoque par ailleurs la volonté de fuite, d’exode des populations françaises. Il tentera de comprendre, de justifier ce...