Fiche de lecture "l'ecole des femmes"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (760 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 novembre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
L''école des femmes – Molière – 1662

Auteur : Jean-Baptiste Poquelin dit Molière

Titre : L'école des femmes

Publication : 1662

Genre : Grande Comédie

Contexte : L'image traditionnelledes femmes : A cette époque, le mariage est une institution qui ne repose pas sur l’amour mais sur la puissance de l’autorité. Être amoureux ne garantit en rien le mariage car les filles sont livréesaux hommes par des marchés entre les pères de famille. L’épouse n’a que des devoirs : elle tient le ménage et assure la descendance de son mari. Lorsqu’elle est mariée, elle est coupée du monde, sonmari en fait ce qu’il veut car elle n’a aucun droit, pas même celui de gérer l’argent de sa dot ou d’éventuels héritages. Mais dans l’ensemble les femmes ne se rebellent pas et acceptent de garder lesilence : sans éducation, elles n’ont pas d’autre choix. Parfois même elles sont satisfaites de leur condition car, à l’époque, c’est le mariage ou le couvent. 
Les hommes, eux, pensent qu’il estbénéfique d’épouser de jeunes filles naïves : ils auront plus facilement de l’autorité sur elles. Ainsi les couvents se chargent de les rendre les plus innocentes possible. Au moment de leur mariage, ellessavent le plus souvent à peine lire et écrire ; de la sorte elles peuvent être soumises et obéissantes à leur mari. Il fait ainsi office de second père, en manifestant sa toute-puissance.  Cependant,malgré une surveillance très présente, l’homme n’est pas à l’abri d’une infidélité de sa femme. Elle cherche parfois la consolation auprès d’hommes plus séduisants.

Epoque : 17e siècle, 1662Mouvement littéraire : Classicisme ; Le classicisme est un mouvement littéraire adopté dans plusieurs domaines. Parmi ces domaines, on distingue la sculpture, l’architecture, le théâtre, la musique, leroman, la peinture… Ce courant prône l’imitation des Anciens et le respect de certaines règles de vraisemblance et de bienséance. Le classicisme à travers sa recherche de ce qui est simple et...