Fiche de lecture "l'oeil et l'esprit" merleau-ponty

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2062 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE DE LECTURE
'L'Oeil et L'Esprit' de M . Merleau-Ponty

Le titre L'Oeil et l'Esprit est de ceux auxquels il ne faut pas se fier. Certes, derrière la métaphore de l'œil, il y a la présence de la perception, et, derrière la métaphore de l'esprit, la présence de la raison ou de l'activité intellectuelle. Tout semblerait alors indiquer qu'il va s'agir d'opposer l'œil à l'esprit. De plus, deuxquestions immédiates se posent : de quoi les mots "œil" et "esprit" sont-ils les métaphores? Quelle est la signification de "et"?
L'œil est premier, dans le titre comme dans l'ouvrage. Cependant, la présence du mot "esprit" dans le titre précise qu'il va être question de la vision qui justement ne devrait pas être confondue avec la pensée. La vision comme métaphore de la perception en généralest une fausse piste ( ?). Dans L'Œil et l'Esprit, l'œil ne renvoie qu'à la vision et non à la perception.
L'esprit quant à lui, renvoie à la pensée: mais la pensée est presque absente de L'Œil et l'Esprit, ou plutôt elle se place en second plan. Il s'agit en effet de savoir si la vision peut être réductible à la pensée. La thèse du texte de Merleau-Ponty consiste à répondre à cette question par lanégative. Aussi pouvons-nous déterminer le sort de "et" entre l'œil et l'esprit car il s'agit d'une relation d'opposition (précisez). Le "et" ne renvoie pas à un rapport de la vision par la pensée. Merleau-Ponty va reconnaître dans la troisième partie du livre qu'il n'y a pas de vision sans pensée. Pourtant cette condition nécessaire n'est pas suffisante: il ne suffit pas de penser pour voir.Ainsi la pensée ne saurait-elle épuiser la vision : il reste quelque chose dans la vision qui n'est pas réductible à la pensée. Merleau-Ponty décide au travers des chapitres de visiter le visible, de retrouver la liaison entre le voyant et le visible. Comment le faire mieux qu'avec Cézanne ? La présence de la peinture s'explique par l'œuvre et elle en fait le sens. La présence de l'art,l'omniprésence de la peinture n'annoncent aucune esthétique, il s'agit ici de retrouver ce qui se donne à voir.
Merleau-Ponty se livre, comme il le dit lui-même, à un "cheminement en cercle". L'art n'est pas ici un exemple, il ne s'agit pas de vérifier telle ou telle théorie, mais de retrouver ce qui se donne à voir, en une nouvelle philosophie alternative qui nous réapprendrait ce que c'est que voir.
Vinci,Cézanne, ou Klee sont cités dans leurs mots autant que dans leurs œuvres. Lorsque Klee est cité, par exemple, le texte saluera son "admirable langage d'artisan de l'Être". En l'occurrence la plus troublante se situe juste avant le début du texte, dans cette citation de Cézanne : "Ce que j'essaie de vous traduire est plus mystérieux, s'enchevêtre aux racines même de l'être, à la source impalpabledes sensations." Mais ce qui est vrai de Cézanne l'est aussi par leur sensuelle simplicité chez Matisse et par leur les lignes enchevêtrées chez Giacometti. La ligne, nous apprend à voir, elle démontre une richesse insoupçonnée de la vision. Le propos de L'Œil et l'Esprit consiste justement à montrer ce que l'art nous apprend à voir alors même que la science nous l’avait désappris.

"Le peintre'apporte son corps', dit Valéry.
Et, en effet, on ne voit pas comment un Esprit pourrait peindre. C'est en prêtant son corps au monde, que le peintre change le monde en peinture. Pour comprendre ces transsubstantiations, il faut retrouver le corps opérant et actuel, celui qui n'est pas un morceau d'espace, un faisceau de fonctions, qui est un entrelacs de vision et de mouvement.
Il suffit que jevoie quelque chose pour savoir la rejoindre et l'atteindre, même si je ne sais pas comment cela se fait dans la machine nerveuse. Mon corps mobile compte au monde visible, en fait partie, et c'est pourquoi je peux le diriger dans le visible. Par ailleurs il est vrai aussi que la vision est suspendue au mouvement. On ne voit que ce qu'on regarde. Que serait la vision sans aucun mouvement des...
tracking img