Fiche de lecture : l'oeuvre de françois rabelais et la culture populaire au moyen - âge et sous la renaissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2785 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Littérature du XVI ème siècle : Mikhaïl Bakhtine , L'œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen Age et sous la Renaissance

1- Présentez l'auteur et le recueil. Justifiez son titre.
Mikhaïl Bakhtine (1895-1975) est un historien de la littérature et un professeur de Lettres d'origine russe .
L'œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen Âge et sous laRenaissance constitue un essai sur la définition de la culture comique populaire du Moyen Âge et de la Renaissance à travers l'œuvre de Rabelais, définition plus à même de renseigner le lecteur sur le comique de Rabelais. En effet Mikhaïl Bakhtine qualifie l'œuvre de François Rabelais d' « encyclopédie de la culture populaire ».

2- Résumez l'introduction, présentez-en les étapes , principales thèseset les enjeux.
Selon Bakhtine, si l'œuvre de Rabelais soulève de l'incompréhension et amène à de mauvaises interprétations c'est parce qu'elle s'inscrit dans une culture populaire qui nous est étrangère, ce qui nous empêche de saisir le comique de l'œuvre de Rabelais. Pour comprendre cette culture, qu'il appelle « culture populaire » , Bakhtine bâtit sa définition sur deux notions principales:le Carnaval et le grotesque.
L'introduction pose les principaux axes de développement de son analyse, à savoir : la définition du rire populaire à travers les différentes expressions du comique populaire, l'étude de la tradition orale des carnavals, la définition de l'imagerie comique et du «  réalisme grotesque » ; axes étudiés dans le contexte historique du Moyen Âge et de la Renaissance enFrance.
Soit, sous forme de plan :

I- Définition du carnavalesque

1. le rire carnavalesque
-ambivalence
-universalité

2.le carnaval comme prise de libertés
-libertés langagières
-affranchissement des règles sociales établies

II- Le "réalisme grotesque"

1.parodie médiévale
-parodie médiévale et parodie littéraire

2. le grotesque au Moyen Âge et sous la Renaissance
-grotesque du "bas" corporel et de la vie matérielle
-grotesque du Moyen Âge et de la Renaissance et grotesque romantique et moderniste



Toujours d'après l'introduction, répondez aux questions suivantes :
3- Mikhaïl Bakhtine distingue trois formes de comique, expliquez en quoi elles consistent en donnant des exemples.

Bakhtine pose trois formes du comique :
La première à travers lesdifférentes formes de spectacles regroupe les réjouissances du carnaval et les divers rites comiques qui s'y rattachent. Bakhtine nous explique ces différents rites comiques propres au carnavalesque et leur influence. Il dit ainsi : « C'était une ambiance de carnaval qui présidait à la représentation de mystères et de soties. […] Toutes ces formes de rites et spectacles organisées sur le mode comiqueétaient répandues dans la totalité des pays d'Europe [...]  Elles donnaient un aspect du monde, de l'homme et des rapports humains totalement différent, délibérément non officiel, extérieur à l'Église et à l'État » .
La deuxième à travers les œuvres comiques verbales désigne les œuvres comiques différentes, orales ou écrites, en latin ou en langue vulgaire (langue romane) . On relève ainsi: « Toute cette littérature était imprégnée de la vision carnavalesque du monde […] elle- même constituait à son tour une littérature de fête, récréative […] cette littérature demeure l'expression de la conception du monde populaire et carnavalesque. » Bakhtine explique que ces œuvres de littératures comique se rattachent au carnaval , en particulier le théâtre comique de l'époque ( notamment LeJeu de la Feuillée D'Adam de la Halle)
La troisième à travers les différents genres du vocabulaire familier à savoir les injures, les jurons ou encore les blasons populaires. Bakhtine explique que du fait que le carnaval est une courte période durant laquelle les barrières et les interdits tombent on retrouve certaines libertés du point de vue du langage employé, la naissance d'un « contact...
tracking img