Fiche de lecture p.askenazy

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1539 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Conditions de travail

Le 14 octobre 2010

Philippe Askenazy : Les Désordres du travail : Enquête sur le nouveau productivisme 

I) Introduction :

Dans ce livre, Philippe Askenazy s’oppose aux représentations des conditions du travail en reconsidérant des analyses situant l’individu au centre d’un malaise constaté. Les enquêtes prouvent qu’un malaise du travail dont lestress, le harcèlement moral sont fréquemment employés. On remarquerait alors une confrontation entre les souffrances psychologiques de notre société actuelle et les souffrances physiques ressenties au travail auparavant. L’auteur met en évidence une voie d’explication, en lien avec la mise en place d’une nouvelle organisation des entreprises appelée « nouveau productivisme » ou « productivismeréactif ». Il s’agit d’établir le rapport entre le capitalisme et le travail en se basant sur l’analyse économique et sociologique des organisations d’entreprises.
On cherchera à expliquer en quoi la mise en place du nouveau productivisme est à l’origine d’une démultiplication des pénibilités au travail ? Comment l’exemple américain permet-il de voir des solutions efficaces aux problèmes constatés ? Enfin de compte, le nouveau productivisme est contradictoire puisqu’il promettait une amélioration des conditions de travail alors qu’il est le commencement d’une dégradation de ces dernières. En effet, Askenazy explique que si le problème n’est pas dans la caractéristique du projet mais dans son application, cette contradiction peut-être revue et le modèle remis à niveau comme aux Etats-Unis depuisles années 1990.

II) Le productivisme réactif à la base de la détérioration des conditions de travail et d’une amplification du travail

Le productivisme réactif s’est accentué dans les années 1980 aux Etats-Unis avant de s’étendre à l’Europe dans les années 1990. Les évolutions du travail devaient amener à une amélioration des conditions du travail grâce à une plus grande autonomiedes travailleurs, une intellectualisation des tâches et un desserrement des liens hiérarchiques. L’auteur parle de « pratiques innovantes » regroupant la polyvalence, la polycompétence, la mise en valeur du travail en équipe, le juste-à-temps qui assure la production nécessaire pour un stock minimum et de réagir à la demande le plus vite possible, et à la satisfaction totale du client. Cetteorganisation a pour objectif d’accroître la réactivité des entreprises à la demande tout en optimisant sa productivité. Ces nouvelles pratiques sont obligatoirement rattachées à une parfaite maîtrise des technologies de la communication et de l’information. Développé aux Etats-Unis en prenant exemple sur le modèle japonais Toyota déjà basé sur la responsabilité déléguée aux ouvriers et sur unecirculation horizontale de l’information, le productivisme réactif s’est installé rapidement aux Etats-Unis puis en Europe. C’est donc dans leurs priorités que les nouvelles organisations améliorent le travail et le rende plus motivant : les entreprises augmentent leurs performances, les consommateurs accèdent à une offre plus vaste et à des services optimisés, les travailleurs sont plus valorisés.Cependant, les chiffres montrent clairement le développement d’un malaise au travail en Europe. Philippe Askenazy étudie les enquêtes « Conditions de travail » françaises et européennes. Il montre que les pénibilités physiques s’accroissent plus vite que les « charges mentales ». D’ailleurs, les problèmes psychologiques ne représentent que 20% des maladies du travail répertoriées en Europe. Lestroubles musculo-squelettiques ont une part importante dans les maladies professionnelles. Par exemple, le nombre de personne ayant été victime du syndrome du canal carpien entre 1990 et 2000 a été multiplié par 13.

Les deux interprétations majeures pour décrire cette intensification des contraintes au travail sont d’abord celle consistant à négliger les statistiques en faisant de cette...
tracking img