Fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1982 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Thème
Soins infirmiers
Date
03/01/11
Auteur
Walter Hesbenn
PRENDRE SOIN A L'HÔPITAL
Inscrire le soin infirmier dans une perspective soignante
Chapitre I «le soin et le contexte de la santé»
page 7 à page 42
Biographie
Walter Hesbeen est infirmier et docteur en santé publique de l'Université catholique de Louvain (UCL-Belgique) et Lauréat de la Fondation Van Goethem-Brichant pour laréadaptation. Il à été directeur des services hospitaliers de Centre Neurologique William Lennox, puis professeur à l'école nationale de santé publique (Renne, France) et ensuite responsable de l'unité de recherche et de développement de l'Ecole de La Source (Lausanne, Suisse).
Il est aujourd'hui responsable pédagogique du GEFERS à Paris et chargé de cours invité à la faculté de santé publique del'UCL à Bruxelles. Il est également membre fondateur et rédacteur en chef de la revue Perspective soignante.
Principaux ouvrages
Les difficultés de recrutement des personnels infirmiers (1993)
Les soins infirmiers en l'an 2000 (1994)
Le projet de «prendre soin» à l'hôpital (1995)
Santé publique et Soins infirmiers (1996)
La qualité du soin infirmier (1998)
Résumé
Le soin dans notresociété bio-médicalisée
Une attention particulière

l'auteur nous parle tout d'abord des différents contextes de prendre soin ou du mot soin . Il définit le soin comme étant une « attention particulière » porté à soi même un autre ou à un objet. Il nous dit que l'approche du soin est différente selon chaque individu, donc unique « l'attention particulière n'est pas préétablie, nie programmable, nirépétable d'individu à individu, elle est toujours à penser, à repenser, à créer ». cet aspect est donc plus important aux yeux de l'auteur que la technicité des soins. Walter Hesbeen s'associe à Marie Françoise Collière (auteur de soigner... le premier art de la vie) pour que la différence soit faite entre « les soins » et « LE soin ». Il nous explique la différence entre le « corps objet » fondésur la médecine et le « corps sujet » fondé sur l'individu, sa personne et son histoire de vie. Il nous explique la distinction que le soignant doit faire entre le corps malade et le corps que le malade est en citant le médecin et philosophe Georges Canguilhem avec lequel il s'accorde sur un principe « traiter une maladie ne procède pas de la même démarche que celle qui consiste à venir en aide à unmalade ». Il nous parle ensuite du contexte économique qui joue un rôle prépondérant dans la prise en charge des malades, malgré les nombreux discourt sur l'humanisme des soins donnés aux soignants.

La médecine scientifique

l'auteur aborde ici l'évolution de la médecine qui était il y à près de deux cents ans une médecine d'observation, contemplative avec Hippocrate et qui aujourd'hui estdevenu médecine expérimentale, moderne avec comme fondateur Claude Bernard. Walter Hesbeen nous parle donc d'une « déclaration de guerre » entre le malade réel d'Hippocrate et le corps objet de C. Bernard. Le serment d'Hippocrate
n'a donc plus aucun lien avec la médecine d'aujourd'hui. D'ailleurs l'auteur Jean Charles Sournia parle de rupture brutale, il cite « l'homme n'est plus un êtreexceptionnel, la vie qui l'anime est la même que celle de toutes les autres créatures vivante... ». On comprend donc que la médecine moderne consacre peu de place à la parole du malade. En effet la parole et donc l'écoute du malade est délaissé si elle ne trouve pas sa place dans une grille, si elle ne contribue pas à la compréhension de la situation. L'auteur fait à nouveau référence au corps objet et età la nécessité du changement dans l'attention portée au corps que le malade est.

La performance et les limites de la médecine

l'auteur fait référence au progrès et à l'évolution fulgurante de la médecine qui permet de traiter de nombreuses pathologies et qui fait parti intégrante de notre société actuelle, au respect et de la fascination porté aux médecins cependant la population à ces...
tracking img