Fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1169 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture
1. Description
Ce document est un article extrait d’une revue intitulée « La revue de l’infirmière » il s’agit du mensuel n° 134 paru en octobre 2007 « dossier formation ».Edition Elsevier Masson
Titre : « La profession infirmière d’hier à aujourd’hui »
Genre :socio-historique
Article composé de 6 pages : numérotées de 15 à 20.
Ecrit par Sylvie Warnet (1) rédactrice enchef adjointe, qui coordonne d’autres dossiers de la revue mensuelle.
Cet article est composé de différentes parties : 1 grand thème (Les racines du prendre soin) divisé en 5 parties la 1ère partie constitué de 1 paragraphe, la 2ème partie : 3 paragraphes, la 3ème partie : 4 paragraphes, la 4ème partie : 2 paragraphes et une 5ème partie avec 2 paragraphes. .Il y a 2 types d’écriture : Standard etitalique. L’auteur utilise une seul langue : le français.il y a 8 photographies qui illustrent l’évolution de la profession infirmière au fil des années. Le collage de chacune de ces photographies dans l’ensemble du corpus à une position particulière qui permet de mettre en évidence chaque période de la formation infirmière.

2. Synthèse
Le texte est un article écrit par Sylvie Warnet dont lasource est la revue de l’infirmière n°134 (revue mensuelle) parue en octobre 2007 dans la catégorie « dossier formation ». Il raconte l’évolution de la « profession d’infirmière d’hier à aujourd’hui ». En effet, au cours du temps, la discipline à évoluée. En premier lieu autour de la religion, puis des guerres et enfin en fonction des besoins de la société en matière de santé. Il est important denoter que la profession et les soins suivent la chronologie évolutive de la médecine et des sciences.
A l’origine, les racines du prendre soin sont attribués à la femme capable de donner la vie et la préserver.
Les femmes soignent, maternent, accouchent, guérissent, elles transmettent leur savoir. Bon nombre de ses savoirs seront intégrés aux manuels des pratiques soignantes publiés par desmédecins.
La profession est organisée selon des principes religieux et de charité. Ce sont les congrégations religieuses qui soulagent et recueillent les indigents par charité et pour le rachat de leur âme.
C’est en 1633 que nait la 1ère formation « les sœurs de Saint Vincent de Paul ». Les enseignements dispensés sont : des lectures religieuses, la couture, la préparation des tisanes et les soinsaux malades. Autre l’assistance aux pauvres et aux malades, les missions des religieuses s’étendent aux enfants abandonnés, aux prisonniers, aux aliénés. Les religieuses sont reconnues comme professionnel soignant au sein des hôpitaux. Le soin est bénévole, il a une valeur culturelle. Le pouvoir des religieuses dans les hôpitaux va durer plusieurs dizaines d’années. Mais avec la révolution en1789, naît l’hôpital laïc. Le personnel infirmier laïc exerce progressivement au côté des religieuses qui conserve leur place prioritaire.
Le recrutement se fait auprès de jeunes filles issues de catégories sociales défavorisées et sans instruction, en totale obéissance. Les soignantes sont nourries, logées, habillées et blanchies par l’hôpital. Elles respectent le célibat et ne sont pas payées.
Au19ème siècle, la publication de Florence Nightingale « Notes on Nursing en 1957 » sera une étape à une première reconnaissance du concept des soins infirmiers. C’est à ce même moment que la Croix rouge Française fonde ses écoles. Le soin est toujours bénévole et à toujours une valeur culturelle.
En 1878, la Salpetrière et Bicêtre ouvrent les 1er cours municipaux de formation infirmière.laformation se déroule sur un an et est sanctionnée par un diplôme. Elle comprend un enseignement théorique, un enseignement pratique auprès des malades et des cours dispensés par des médecins.  « La circulaire ministérielle du 28 octobre 1902 relative à la loi du 15 juillet 1893 sur l’assistance médicale gratuite et la création d’école d’infirmières » donne à la profession, la possibilité de...
tracking img