Fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1026 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Denizart Romain
26/12/2010
Master 1 COREPUS

Fiche de lecture :
Les sciences de l’information et de la communication

I- Introduction
Toujours « plus vite, plus haut, plus fort ». Cette devise utilisée pour les Jeux Olympiques peut très bien s’appliquer au monde de l’information et de la communication.
L’omniprésence de la communication a fait du monde contemporain un monde informatiséau plus au point. Plus une personne « digne de ce nom » ne peut échapper aux dernières technologies, toujours plus intéressantes les unes que les autres.
Qui dit technologies dit progrès technique. Les sciences de l’information et de la communication n’ont pas échappé à cette modification. Elles sont en constantes mutations.

II- Présentation de l’ouvrage
« Les sciences de l’information et dela communication » est un livre écrit par Alex Mucchielli, professeur de sciences de l’information et de la communication à l’Université Paul-Valery-Montpellier-III. Il est l’auteur de nombreux ouvrages développant les concepts théoriques et les applications pratiques des Sciences de l’Information et de la Communication (SIC).
Cet ouvrage nous présente le développement important des SIC. Cetteprésentation se décompose en deux grandes parties : d’une part, les divers domaines de communication et d’autre part, les différentes approches de la communication qu’il peut exister.
Dans la première partie nous retrouvons les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), les communications de masse, les communications de types publicitaire et les communicationsd’entreprise. Nous apprenons à travers ces différentes présentations que ces types de communication participent, avec de nombreux éléments sociaux, culturels, économiques et politiques, à l’émergence de la société de communication.
Dans la seconde, il y a une explication de ce qu’est l’approche scientifique, ensuite une présentation scientifique classique des phénomènes de communication et enfin les nouvellesapproches des phénomènes de communication. Nous apprenons à travers cette seconde partie qu’un phénomène scientifique telle que la communication ne peut être entièrement compris à travers une seule approche. Le choix de l’approche se fait alors en fonction du problème que l’on veut résoudre.

III- Contexte et intérêt
Pour comprendre le choix de cet auteur d’écrire un livre relatif aux sciencesde l’information et de la communication, il convient de situer l’œuvre dans son époque.
Depuis trois décennies, environ, nous sommes passés d’une société, que l’on pouvait qualifier de société de consommation à une société dite de communication. Ce passage a donc entraîné des modifications dans la pensée et les agissements de tous. La compréhension des mécanismes de communication est devenue uneobsession, quasiment maladive, des individus.
L’intérêt pour cet auteur était donc de présenter aux lecteurs et à la population en générale, les mécanismes de communication, c'est-à-dire leurs types et leurs approches.

IV- Critique de l’ouvrage
Après lecture de ce livre je peux apporter plusieurs critiques.
D’une part la difficulté de compréhension de l’ouvrage, notamment en ce qui concernela seconde partie du livre. Cet ouvrage devrait décrire l’évolution des sciences de l’information et de la communication à un public large, mais la complexité des explications donne à ce livre un certain ennui. Sa lecture n’est pas fluide et ne donne pas l’envie au lecteur, en particulier moi, de connaître la suite du bouquin. Même s’il est vrai que cet ouvrage est plus un ouvrage théorique,l’auteur aurait pu davantage donner des exemples pour corroborer ce qu’il mettait en avant. A titre de comparaison, la lecture du livre de Miguel Benassayag et Florence Aubenas : « La fabrication de l’information » était beaucoup plus intéressant car la multitude d’exemples donner un certain crédit à l’ouvrage.
Secondement, et en corrélation avec le premier argument, ce qui me parait améliorable...
tracking img