Fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1010 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Séquence n°1 :
« As-tu donc oublié que ton libérateur, c’est le livre ? »

Objet d’étude : Convaincre, persuader, délibérer : les formes et la fonction de l’essai et de l’apologue.

Texte 1 : prologue de Gargantua (1535), Rabelais.

Intro :
Les deux textes les plus connus de Rabelais sont Gargantua et Pantagel. Dans ce roman, il s’adresse directement à son lecteur pour le convaincre dela valeur de son texte de façon amusante. Il va mettre en avant as complicité avec le lecteur, tout en proposant une vision sur la lecture.

Plan :
I) L’art du bonimenteur ou le gai savoir
1) Un joyeux banquet
2) Connivence avec le lecteur

II) La substantifique moelle
1) Apologue et analogie
2) Ce que le livre veut dire.

Conclusion :
Le livre est libérateur. Ildoit plaire et instruire.

Texte 2 : « Sur la vanité », de Montaigne

Intro :
Montaigne inventeur du genre de l’essai, combine réflexion et sur de soi ici conception humaniste de l’écriture, de la lecture et du livre qu’il développe non sans humour entre affirmation de sa liberté et respect de l’autorité des Anciens (=auteurs de l’Antiquité grecque et latine) ; Montaigne à la fois grandlecteur des Anciens et écrivain qui revendique sa singularité.

Plan :
I) Le plaisir de l’errance
1) Par sauts et a gambades
2) Une errance maîtrisée

II) Le lecteur idéal
1) Le lecteur Montaigne
2) Le lecteur Montaigne (heu plan a la prof la comprend pas trop ^^)

Conclusion :
Recherche d’un équilibre entre respect des sources et originalité du créateur ; dialogue avecle lecteur sur un ton plutôt humoristique, démarche à rapprocher de celle de Rabelais, savant mélange de fantaisie et d’érudition.

Texte 3 : « De l’horrible danger de la lecture. », de Voltaire

Intro :
Lumière : mvt culturel européen de la fin du XVII et du XVIII, mvt d’opposition.
* Censure dont Voltaire a était victime. Il la détourne avec un pamphlet ironique.

Plan
I) Uneordonnance en apparence sérieuse…
1) La solennité de l’ordonnance
2) Un horrible danger

II) …qui cache un pamphlet à l’ironie ravageuse
1) L’art du détour
2) Démonstration par l’absurde
Conclusion :
Il y a une grande complicité entre Voltaire et son lecteur dans ce texte. Ce texte s’inscrit dans le combat des Lumières pour la liberté d’expression.

Texte 4 : « Del’encyclopédie », de Voltaire

Je l’ai pas désolé ^^.

Texte 5 : « Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain », de Voltaire

Intro :
Pas noté =S

Plan :
I) Les combats acharnés des Lumières
1) Une infatigable énergie
2) Mener la guerre

II) Stratégie littéraire
1) Richesse des formes littéraires
2) Une stratégie complexe et subtile

Conclusion :
Cetexte résume l’action des Lumières.

Texte 6 : « L’année terrible », de Victor Hugo

Plan :
I) « Je ne sais pas lire »
1) Un échange biaisé
2) Victime et coupable

II) Eloge du livre
1) Clarté et profusion
2) Le livre doté de tous les pouvoirs

Intro :
1870-71 : guerre contre la Prusse, chute de Napoléon III, du 2nd Empire.
Echange biaisé : qui n’est paséquitable
Le poète monopolise la parole : tirade

Conclusion :
L’auteur invente une situation fais divers pour présenter un poème direct comme Voltaire.

Séquence n°2 :
A une passante : femme aimée, femme rêvée, femme perdue.

Objet d’étude : La poésie

Texte 1 : « Dormante », de Claude Roy

Intro :
Anecdote du poète, fantasme du poète.

Plan :
I) Osmose
1) Toi ma dormeuse
2)Harmonie

II) Si lointaine, si proche
1) Insaisissable
2) Eurydice aux pieds nus

Conclusion :
Elle n’a pas donné.

Texte 2 : « Mon rêve familier », de Paul Verlaine

Plan :
I) Rêve d’amour
1) Un rêve obsédant
2) Un amour idéal

II) La présence de l’absente
1) Une belle absente
2) Elle a la voix, elle a la voix

Intro :
Poème saturnien...
tracking img