Fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3705 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’élitisme républicain: l’école française à l’épreuve des comparaisons internationales.

Christian Baudelot et Roger Establet sont les auteurs de cet ouvrage paru sous l’édition le Seuil, dans la collection la république des idées en mars 2009. Les deux auteurs sont sociologues et travaillent ensemble sur un thème commun qu’est l’école depuis de nombreuses années. Nous pouvons citer quelque unsde leurs ouvrages comme Le niveau monte (1989), Allez les filles! (1992), Quoi de neuf chez les filles? (2007).

Dans une première partie nous aborderons les points importants de l’ouvrage, en résumant les idées importantes abordées par les auteurs. Ensuite, dans une seconde partie, nous essaierons d’établir des liens entre ce livre et notre stage, ainsi que de nos cours concernant le systèmeéducatif et des auteurs ayant traités le sujet de l’école.

Dans cette première partie, nous allons donc voir les idées importantes de l’élitisme républicain.
L’ouvrage que nous avons étudié est d’une part récent (2009) et d’autre part très pertinent. En effet, il permet de nous questionner sur le système éducatif français tel que nous le connaissons et l’on s’aperçoit justement après lecturequ’il n’est pas si parfait.
Les auteurs se proposent d’examiner les difficultés du système éducatif français en s’appuyant sur les enquêtes internationales PISA menées par l’OCDE (c’est-à-dire le Programme international pour le suivi des acquis des élèves. Enquêtes qui sont publiées tous les trois ans et qui évaluent les systèmes éducatifs et surtout les performances des élèves de 15 ans des 30pays de l’OCDE). Ces enquêtes constituent des indicateurs fiables de l’efficacité d’un système scolaire, sur une année donnée.
Grâce aux différents résultats issus de ces enquêtes, les auteurs souhaitent montrer à tous les failles de l’école en France et proposer quelques pistes afin peut être de trouver des solutions et d’améliorer notre système éducatif. Selon Baudelot et Establet, il faut queles résultats des enquêtes PISA rentrent dans un débat public et qu’on en parle au lieu de les faire passer inaperçu.
La comparaison internationale permet de souligner les limites de l’élitisme républicain que l’on peut observer dans l’école française mais également le fait qu’elle mette en place une culture du classement et enfin qu’elle tolère les inégalités et surtout qu’elle permette leursreproductions. Nous avons pu voir dans le livre que les auteurs parlent d’une « forme d’aristocratisme inavoué » qui se dessine derrière le terme d’égalité pour tous dont l’école se réclame. Ils nous montrent aussi que l’école française est sélective et qu’elle favorise l’élite au profit des autres élèves. Avant d’être l’école pour tous, gratuite et obligatoire, telle que nous la connaissons, elleétait destinée uniquement aux élèves favorisés qui possédaient un capital économique, culturel… qui leurs permettaient l’accès à l’école. L’autre partie du peuple, plus défavorisée, n’avait pas accès à cette dernière. Ainsi donc, la tradition du système français perdure, les idéologies persistent, c’est-à-dire qu’il continue de favoriser l’élite et donc de sacrifier la masse. Pour l’élite, laméritocratie scolaire leur permet d’obtenir les meilleurs parcours et donc d’obtenir par la suite un emploi relatif à leurs diplômes. Alors que pour les autres, la méritocratie n’est pas reconnue et leur permet seulement d’entrée plus précocement sur le marché du travail mais pas comme il l’aurait souhaité, c’est-à-dire que leur diplôme ne leur permet pas d’avoir une place socialement valorisée. Laméritocratie n’est pas égalitaire même si le système français l’affirme.
Comme nous le disent les auteurs, la France ne possède pas la meilleure école du monde même si elle pourrait le penser, elle est même assez mal classée par rapport aux autres pays de l’OCDE. De plus, elle n’accepte pas l’enquête PISA car ses résultats ne sont pas très flatteurs pour le système éducatif français et ces...
tracking img