Fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1262 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Titre : No et moi
Auteur : Delphine de Vigan
Éditeur : Jean-Claude Lattès
Date de parution : Mars 2009
Collection : Ldp
Nombre de pages : 256
Genre : Roman
Livre Français

Delphine de Vigan est une romancière française née le 1er Mars 1966 vivant à Paris. Après divers petits emploi, elle a occupé à Alfortville un poste de cadre dans un institut de sondage spécialisé dans l'observationsociale. Elle est devenue un écrivain à temps complet depuis 2007. Elle est l'auteur de six romans dont No et moi en 2007 qui a obtenu le prix des Libraires 2008 et a été adapté au cinéma en 2010.

L'histoire se déroule à Paris et nous parle de notre époque et de ces failles les plus profondes.

Personnages principaux :

Tout d'abord il y a Lou Bertignac, la narratrice surdouée de 13 ans,élève de seconde en avance de deux classes. Elle est fille unique et ne se sent plus à sa place dans sa famille. Sa mère est tombée en dépression et s'est réfugié dans le silence après la mort de leur seconde fille, Thaïs qui n'était encore qu'un bébé et son père est resté impuissant face à ce drame. A l'école et dans la vie de tous les jours, Lou est une petite fille timide et réservée, elle n'apas réellement d'amis et est secrètement amoureuse de Lucas, 17 ans, le rebelle de la classe.
Tout au long du roman, elle fait preuve d'une grande maturité mais aussi d'une grande lucidité sur les choses de la vie. Elle se pose sans cesse de nombreuses questions sur le monde. De plus, elle est très utopiste et est bien décidé à changer les choses.

Vient ensuite Nolwenn, surnommé No par tout lemonde. No est une jeune SDF de 18 ans au passé très douloureux. Née suite à un viol, elle a toujours été rejeté par sa mère la considérant comme une enfant non désirée. Ses grands-parents l'ont donc élevé jusqu'à la mort de sa grand-mère quand elle avait sept ans. No est alors allé vivre chez sa mère alcoolique avant d'être placé en famille d'accueil à l'âge de 12 ans. Elle a ensuite enchainéfugues sur fugues et plus personne ne voulait l'accueillir. No, jeune fille privée d'amour, rebelle et sauvage se retrouve alors seule dans la rue, face aux dangers du monde.

Résumé :

Dans le cours de l'exigeant Monsieur Marin, son professeur de Sciences Économique et Social impose à toute la classe de choisir un sujet d'exposé à réaliser. Ne sachant quoi dire, elle propose de faire un exposésur les sans-abris et d'interviewer une jeune femme SDF. A la gare d'Austerlitz où elle vient régulièrement regarder les gens et les trains partir, elle rencontre No, une SDF à peine plus âgée qu'elle, qui accepte par la suite de lui venir en aide pour cet exposé. Mais Lou ne peut et ne veut se résigner, elle ne peut plus supporter le fait que cette jeune fille dorme dehors, alors elle décide de lafaire entrer dans son monde, de lui offrir un toit et une famille, avec l'aide précieuse de Lucas. Pour une fois, elle non plus n'est plus seule et en aidant No, elle aide sa famille et se donne une raison d'exister.
Extrait page 82

"On est capable d'envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l'espace, d'identifier un criminel à partir d'un cheveu ou d'une minuscule particule depeau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique des milliards d'informations. On est capable de laisser mourir des gens dans la rue."

J'ai choisi ce passage car il est remplit de vérité et m'a fait réagir. Plus le temps passe et plus le monde se modernise. En effet, de nouvelles inventions sont crées pour rendreaux gens la vie plus facile. Mais tout ça a un prix et ces nouvelles choses ne sont réservées qu'à ceux qui sont dans la possibilité de se les offrir. Le fossé entre les différentes classes sociales se creusent donc de plus en plus. Le monde est donc capable de grandes prouesses qui étaient inimaginables il y a encore quelques années mais des choses simples comme mourir dans la rue restent...
tracking img