Fiche de philo (bac) - la religion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (428 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La religion

SENS
La religion, c’est à la fois ce qui relie les hommes à une puissance qui les dépasse, tout en les reliant entre eux. Mais c’est aussi un retour méditatif sur soi-même .OBSERVATION
Religion et gouvernement - MONTESQUIEU : il pense la religion non en fonction de sa vérité ou de sa fausseté mais de son adéquation ou adaptation à une forme de gouvernement donné.

Religionnaturelle et religion civile - ROUSSEAU: Pour Rousseau, la religion naturelle est la religion purement individuelle, intérieure à chaque homme. La religion civile quant à elle est une religioncommune devant assurer la vie sociale.

Religion statique et religion dynamique - BERGSON : Selon Bergson, la religion statique est celle qui a une fonction sociale de préservation de la société à l’égardde l’égoïsme, des intérêts individuels. Elle est constituée d’interdits et de tabous. Elle s’oppose à la religion dynamique fondée sur l’amour, l’illumination, l’absence de craintes.

Les dieuxcomme causes – LUCRECE : Lucrèce affirme que c’est parce que l’homme observait des phénomènes naturels, sans parvenir à leur assigner des causes, qu’il a inventé les dieux pour jouer ce rôle de cause.Ces dieux sont une « malédiction » car ils inspirent à l’homme la terreur.

CRITIQUE
Religion et intolérance - SPINOZA : Spinoza émet une critique de la superstition religieuse née de deux passions :la crainte et l’espoir. Cette superstition est d’autant plus menaçante que les puissants s’en servent pour faire taire les revendications à la libre-pensée.

Dieu comme projection de l’homme –FEUERBACH: Pour Feuerbach les perfections de Dieu ne sont rien d’autre que des perfections de l’espèce humaine. En projetant celles-ci, en les objectivant dans un être tout-puissant, l’homme se dénigre,s’aliène. MARX ajoute que cette toute-puissance est le reflet inversé de l’impuissance de l’homme à l’égard de la nature et de la société.

La religion comme négation de la vie - NIETZSCHE :...
tracking img