Fiche de l'incipit de candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1693 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRO :
Candide est un conte philosophique, il appartient donc au genre de l’apologue (court récit avec une morale implicite ou explicite), ici la morale est explicite et nous amènera à une réflexion philosophique du bonheur : « cultiver son jardin ».
Puisqu’il s’agit d’un apologue, il a une double caractéristique :
- C’est une œuvre romanesque, fictive
- Et une visée argumentativedidactique (il s’agit de tirer une leçon de cette histoire)
Le titre réel est « Candide ou l’Optimisme », c’est un conte philosophique qui a été publié anonymement en 1759.
Candide est une œuvre particulièrement tardive, qui se situe 25 ans après « le Mondain » dans lequel Voltaire avait une position désinvolte par rapport aux puissants du monde. Puis dans Candide, il devient extrêmement critique etacerbe.
I) Les caractéristiques de cet apologue
A. Le conte traditionnel
C’est un écrit appartenant au merveilleux. Ici, nous avons un récit traditionnel constitué d’un schéma narratif. Ce conte traditionnel repose donc sur la quête du bonheur.
On retrouve un schéma actantiel : il faut la présence de héros aux multiples qualités, ils sont l’incarnation de la perfection et subissent desépreuves dont le but est de parvenir au bout de leur quête.
Enfin, dans le conte traditionnel, il nous faut différents outils pour resituer exactement l’histoire dans un espace temps particulier :
* Un contexte irréel
* Un temps et un espace indéfini
* Formule : « il était une fois », « Au temps jadis »

B. Dans Candide
Dans Candide, Voltaire emprunte au conte philosophique maiss’en écarte :
Les points communs sont :
* Château, royaume
* « Il y avait » formule traditionnelle
* Un héros et des personnages secondaires
* Présence d’une histoire avec des aventures
* Dès le début, le héros va déjà être plongé dans l’apprentissage
* Candide est une sorte de conte initiatique
Les différences sont :
* Présence d’un lieu précis « Westphalie ».
*Temps défini.
* Il s’agit d’un baron et non d’un roi.

C. L’incipit
Début de roman qui nous présente les personnages, le lieu, le temps, et l’intrigue
II) La présentation des personnages
A. Candide
* Personnage principal caractérisé par son prénom et non son nom de famille
* Son prénom repose sur un adjectif, Candide = naïf, innocent
* Le terme « douces » nous faitimaginer qqun de calme, de gentil, d’inoffensif
* Sur le plan de l’esprit, il est direct, apte à comprendre mais un petit peu lent « jugement assez droit avec l’esprit le plus simple »
* Sur le plan social, Candide est un batard par rapport à l’ensemble du château, il n’est ni domestique, ni reconnu
* Il n’est pas reconnu par le Baron, il ne pourra donc pas épouser Cunégonde, et ilpourra être chassé du château sans scrupules
* Le terme « soupçonner » témoigne de son appartenance à la maison du baron
Conclusion : Il a un statut marginal et n’est pas enfermé dans la certitude de sa supériorité, il pourra donc évoluer, abandonner ses préjugés, ouvrir les yeux et apprendre. Candide est un personnage attachant mais auquel on ne va pas s’identifier.

B. Le baronThunder-Ten-Tronckh
* Consonance germanique
* Par son nom on apprend qu’il est colérique, violent, agressif (« thunder » : orage, « tronckh » : tronche)

C. Madame la Baronne
* Elle pèse 350 livres (170kg)
* Il y a une certaine ironie de Voltaire qui sous-entend que la seule considération qu’elle obtient de la population passe par son poids « très grande considération »
* Ilsous-entend qu’elle n’est pas digne par le biais de l’ironie : « faire les honneurs de la maison » qui montre qu’elle reçoit très mal ou de façon très intime les invités

D. Cunégonde
* Prénom désuet aux consonances triviales (« Cunégonde » : Cul, dévergonde, cunnilingus)
* Elle a 17 ans et est « haute en couleur », « fraiche », « grasse », « appétissante », ce qui renvoi à l’idéal de la...
tracking img