Fiche lecture amant marguerite duras

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1244 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ma lecture de « L’amant »

Auteur : Marguerite Duras, pseudonyme de l'écrivain et dramaturge française, née Marguerite, Germaine, Marie, Donnadieu, (née 4 avril 1914 en Indochine, décédée 3 mars 1996 à Paris). XXème siècle, courant de la Postmodernité, s’est illustré dans le roman et dans le théâtre. Auteur important car elle fréquente beaucoup les milieux intellectuels, s’est même engagé dansla résistance. Auteur féminine très célèbre dut à un grand nombre d’écrits et de succès.

Le livre : Ecrit à Neauphle-le-Château à Paris de février à mai 1984, deux ans après une cure de désintoxication, mais certainement plongée à nouveau dans l’alcool.

Titre : Ce titre de l’amant, évoque l’homme, le chinois de Cholen, présent dans l’intégralité du texte, qui a été son amant lorsqu’elleavait quinze ans. Elle en parle entre famille, pensionnat son retour en France, etc…

Le cadre de la fiction : Cette histoire se déroule à différents endroits et également à différent moment. Une fois elle a quinze ans et vit dans une pension de Saigon, une fois à quinze et demi à Sadec où elle vit dans la maison de fonction de sa mère, une fois sur un bac allant du Mékong à Sadec. Une autre foiselle évoque le Loir-et-Cher en France pour la résidence de sa mère lorsqu’elle est plus âgée. Puis d’un compartiment au Sud de Cholen, la garçonnière, où elle se rend avec son amant très souvent pour faire l’amour. Un restaurant, La source (bar). De paris où elle s’installa après son départ de l’Indochine. Mais elle évoque aussi de temps en temps son enfance lorsqu’elle avait 4 ans, dix, douze oùencore dix-neuf lorsqu’elle alla un moment à Paris.

Le thème : Dans ce livre il est question d’un amour impossible entre une blanche et un chinois. Mais aussi de l’univers familial.

Le genre : C’est une autofiction, car à travers ce livre Marguerite Duras fait son autobiographie mais ajoute également des éléments, comme de l’ordre du fantasme, du rêve, elle réinterprète les éléments auxquelselle a assisté.

L’histoire : C'est une histoire d'amour entre une jeune fille de 15 ans qui vit en Indochine et un jeune chinois deux fois plus âgé qu’elle, issu d'une très riche famille. Amour impossible, car tout les sépare, le Chinois doit épouser une femme de son milieu, la jeune fille doit rentrer en France, elle veut devenir écrivain. Sa famille est française, étrange, son frère aîné estcomplètement givré. Elle est pensionnaire dans un collège. Le Chinois aime l'adolescente passionnément. Ils vivent leur amour dans un studio anonyme.
Finalement ils se séparent mais il continue à l’aimée, elle va perdre un frère malade, une mère devenue folle, puis un frère ruiné.

Les personnages :

Marguerite, la jeune fille de quinze ans, évoluée pour son âge, en veut beaucoup à sa mèrequ’elle aime quand même et à son frère de qui elle n’est finalement pas beaucoup proche. Couche avec quelqu’un dont elle n’est apparemment pas amoureuse.

L’amant, dont le père est le plus riche chinois de Cholen. Il détient tout l’immobilier populaire. Il habite à Sadec sur le fleuve fans une grande maison aux balustrades bleues. Avant de revenir en Indochine, il a fait des études en France,qu’il n’a pas suivi. Il est éperdument amoureux de Marguerite.

Marie-Claude Carpentier, la mère : américaine, venant de boston, yeux clairs, bleus gris, cheveux blonds. Elle est très attentive, s’informe beaucoup, parle peu, ne rit pas beaucoup, elle est plutôt « torturée » car aucun de ses enfants n’a correctement débuté dans la vie. Parfois elle délire, et a des réactions étranges. C’est unpersonnage qui semble aimé mais très effacé.

L’autre frère, l’aîné, a de fort problème avec l’argent et le jeu. Est parfois violent, la mère le défend mais seulement il n’est pas très apprécié par son frère et sa sœur qui se battent parfois avec lui. Il est imposant, cynique.

Paulo, le petit frère, mort en décembre 1942 d’une broncho-pneumonie, être avec qui elle s’entend bien, qui ne parle...
tracking img