Fiche lecture brasseul : petite histoire des faits économiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 75 (18583 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu’est-ce que les faits économiques ?

Il s’agit de l’étude et l’analyse des phénomènes économiques du passé grâce aux méthodes des sciences historiques et des sciences économiques (analyse économique et analyse quantitative).

L’histoire économique, au carrefour de l’histoire et de l’économie, deux grands domaines de la connaissance longtemps séparés 

L’histoire

Les historiensde l’Antiquité comme Hérodote, Thucydide ou Tacite ne se préoccupent pas des aspects économiques. L’histoire est souvent hagiographique sur les mérites de leur patrie respective. Leur vision est cyclique.
Les historiens du Moyen-Age ont une conception téléologique de l’histoire, où la notion de progrès spirituel de l’humanité apparaît, puis de progrès matériel.L’étude des aspects économiques etsociaux arrivent avec l’historien et philosophe arabe Ibn Khaldoun qui est le premier à formuler une conception théorique et méthodique de l’histoire.
Aux Temps modernes, l’histoire se fait plus scientifique. Voltaire se fait historien et introduit les préoccupations statistiques et démographiques dans ses travaux. A l’époque contemporaine, l’histoire devient véritablement une science avec deuxécoles : l’école méthodique ou positiviste au XIXe, et l’école des Annales au Xxe siècle. La première veut une histoire événementielle scientifique. La seconde s’intéresse aux aspects géographiques, économiques et sociaux, aux modes de vie, à la culture, aux crpyances, aux coutumes des époques passées. L’histoire économiques se situe au premier plan de leurs recherches. Le chef de file estF.Braudel qui introduit la notion de longue durée, la volonté est d’embrasser tous les aspects des sociétés humaines.

L’économie

Au départ, les physiocrates et classiques (Turgot, Smith), au XVIII et début du XIX siècle, mêlent des références et analyses historiques à leur approche. Ricardo marque une rupture avec sa démarche hypothético-déductive et en ne laissant qu’une place tres réduite àl’histoire, jusqu’aux néoclassiques, par opposition aux socialistes, historicistes et institutionnalistes. Marx formule en premier la théorie de l’évolution à long terme des sociétés : le matérialisme historique. Les décalages entre superstructure et infracstructures expliquent les bouleversements des sociétés (ex : la Révolution Française avec la mise en place d’institutions libérales favorables àl’essor du capitalisme industriel).
A un mode de production collectif dans les firmes doit correspondre un mode d’appropriation collectif des firmes : le socialisme. « L’histoire de toute société jusqu’à nos jours est l’histoire de la lutte des classes ». Le capitalisme doit finalement déboucher sur le socialisme et le communisme.
Les historicistes allemands (« socialistes de la chaire ») de la findu XIX siècle s’opposent au libéralisme économiques et se prononcent en faveur d’un Etat social. Leur succès d’influence outre-atlantique amène T.Veblen a une analyse plus sociologique des caractéristiques du capitalisme industriel.
L’histoire quantitative, elle, restitue et interprète les données statistiques du passé afin de faire apparaître les cycles et les crises.(Simiand et Labrousse quidonne une interprétation nouvelle de la RF à partir de la crise qui l’a précédée). La science économique orthodoxe néoclassique se réapproprie l’histoire économique, surtout dans les pays anglo-saxons, avec la cliométrie ou New Economic History (Fogel, McCloskey, Crafts) : appliquer les outils de l’analyse économique moderne à l’histoire.

Les grandes questions de l’histoire économique

Lacroissance

La croissance économique a quatre origines, souvent mélangées :
• La croissance smithienne résulte de l’intensification de la division du travail, liée à des échanges accrus. Le développement du commerce conduit à une meilleure allocation des ressources, un accroissement de la productivité et donc de la croissance économique.
• La croissance shumpetérienne provient de...
tracking img