Fiche lecture heidegger kant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3936 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Kant et le problème de la métaphysique- Heidegger
Première section- Le point de départ de l’instauration du fondement de la métaphysique §1- Le concept traditionnel de la métaphysique Comme la métaphysique a pour objet l’étant en général et l’étant suprême, objet qui importe à tout homme, elle est la science dont la dignité est la plus éminente, la reine des sciences. En conséquence, son mode deconnaissance doit être parfaitement rigoureux et absolument contraignant. Cela exige qu’elle se conforme à un idéal de connaissance correspondant, que l’on estime réalisé dans la connaissance mathématique. Cette connaissance est rationnelle et a priori au plus haut point puisqu’elle est indépendante de l’expérience contingente. C’est donc une science rationnelle pure. §2- Le point de départ del’instauration du fondement dans la métaphysique traditionnelle L’instauration du fondement se conçoit comme la mise en lumière de l’essence d’un comportement à l’égard de l’étant, comportement dans lequel ce dernier se manifeste en lui-même. C’est donc à partir de là que toute énonciation relative à l’étant devient susceptible d’être prouvée. Ce qui rend possible le rapport à l’étant (connaissanceontique) est la compréhension préalable de la constitution de l’être, la connaissance ontologique. Révolution copernicienne : l’instauration du fondement de la métaphysique en totalité équivaut à dévoiler la possibilité interne de l’ontologie. La connaissance ontique ne peut s’égaler à l’étant que si cet étant est déjà manifesté auparavant comme étant, c’est à dire si la constitution de son être estconnu. C’est à cette dernière connaissance que les objets, c’est à dire leur déterminabilité ontique doivent se conformer. La manifestation de l’étant (vérité ontique) dépend du dévoilement de la constitution de l’être de l’étant (vérité ontologique) ; jamais la connaissance ontique ne pourra d’elle-même se conformer aux objets, parce que sans la connaissance ontologique elle ne dispose même pasde la possibilité de s’orienter. §3- L’instauration du fondement de la métaphysique comme Critique de la raison pure Dans le problème des jugements synthétiques a priori, il s’agit d’un mode de synthèse qui doit apporter, à propos de l’étant, quelque chose que l’expérience ne peut tirer de lui. Cet apport de la détermination de l’être de l’étant est une manière de se rapporter préalablement àl’étant. Cette pure manière de se rapporter à (synthèse) constitue primitivement la direction et l’horizon dans lesquels l’étant devient susceptible de tomber sous l’expérience de la synthèse empirique. La vérité ontique se conforme nécessairement à la vérité ontologique.

Deuxième section- Le développement de l’instauration du fondement de la métaphysique A I Les caractéristiques de la dimension danslaquelle s’accomplit la régression nécessaire au développement de l’instauration du fondement de la métaphysique

Les caractères essentiels du domaine d’origine §4- L’essence de la connaissance

La raison pure humaine est, pour l’instauration du fondement de la métaphysique, la source fondamentale – en sorte que le caractère humain de la raison, c’est à dire sa finitude, devient essentiel pourla problématique de l’instauration du fondement. Si l’on veut comprendre la Critique de la raison pure, il faut que l’on retienne fermement ceci : connaître est premièrement intuitionner. La finitude de la connaissance humaine doit être recherchée d’abord dans la finitude de l’intuition qui lui est particulière.

§5- L’essence de la finitude de la connaissance Le trait caractéristique de lafinitude de l’intuition réside dans sa réceptivité. Il est de la nature de l’intuition finie de devoir être touchée, affectée par ce qui pourra être son objet. Par la production de la forme du concept, l’entendement permet au contenu de l’objet de se mettre à notre disposition. A la connaissance finie seule peut être donnée une réalité du type ob-jet. Elle seule doit s’exposer à l’étant qui...
tracking img