Fiche lecture - le choc des civilisations (huntington)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1198 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Choc des Civilisations, Samuel P. Huntington

L’auteur
Samuel Phillips Huntington (1927-2008) est un professeur américain de science politique. Diplômé de l’université de Yale à dix-huit ans, il commence sa carrière d’enseignant dès l’âge de vingt-trois ans à l’université d’Harvard. De tendance conservatrice, il a également été expert auprès du Conseil national américain de sécurité sous laprésidence de J. Carter. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles scientifiques traitant de sujets politiques divers tels que la politique américaine, la démocratisation, la politique militaire ou encore la stratégie.

L’ouvrage
1. Contexte
Cet essai, dont le titre original est intitulé The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order, a été publié en 1996, suite àl’enthousiasme et les débats provoqués trois ans plus tôt par l’article « The Clash of Civilizations ? » paru dans la revue Foreign Affairs. Il a permis à Samuel Huntington d’accéder à la notoriété. La fin de la Guerre Froide a marqué un nouveau tournant dans les relations internationales et S. Huntington propose ainsi une nouvelle analyse des conflits.

2. Résumé
Huntington avance l’idée que lesaffinités et différences culturelles déterminent les intérêts, les antagonismes et les associations entre Etats. Partant de ce postulat, il décrit un équilibre instable entre les civilisations. A travers le colonialisme européen du XIXème siècle et l’hégémonie américaine au XXème siècle, l’Occident qui avait tenté d’imposer l’universalisme comme idéologie tend, par un processus très lent, às’effacer face à la résurgence des cultures non occidentales. Le renouveau des religions non occidentales, et notamment de l’Islam, est la manifestation la plus puissante de l’anti-occidentalisme dans les sociétés non occidentales. La politique globale, jusqu’alors délimitée par les frontières politiques, va alors se recomposer selon les affinités culturelles qui faciliteront la coopération tandis que lesdifférences culturelles attiseront les clivages et les conflits. Au sein de chaque civilisation, la plupart des pays auront tendance à se conformer à l’attitude de l’Etat phare. Si au niveau global, le principal heurt entre civilisations a lieu entre l’Occident et le reste du monde, au niveau local, il oppose l’Islam et les autres. Ainsi la fin du XXème siècle a connu une augmentation brutale desguerres civilisationnelles et Huntington tente d’expliquer le rôle central joué par l’Islam dans ces conflits. Il termine sa démonstration en donnant des « règles pour la paix ».

3. Eléments remarquables
-Huntington s’est inspiré de l’ouvrage de l’historien français Fernand Braudel Grammaire des Civilisations (1987).
-La thèse d’Huntington, selon laquelle il ne faut plus penser les conflitsen termes idéologiques mais en termes culturels, est une réponse à l’analyse développée dans La Fin de l’Histoire et le dernier homme de Francis Fukuyama. Ce dernier y défend l'idée que la progression de l'histoire humaine, envisagée comme un combat entre des idéologies, touche à sa fin avec le consensus sur la démocratie libérale qui tendrait à se former après la fin de la Guerre froide.Définitions et concepts
Civilisation/Civilisations : le terme de civilisation au singulier est opposé à celui de barbarie. Le terme de civilisations au pluriel s’est imposé progressivement, cela supposait de rompre avec l’idée qu’il existerait une seule norme de civilisation. Et si les civilisations sont le sujet du livre, la distinction singulier/pluriel demeure pertinente.
Selon Huntington, unecivilisation est une culture au sens large mais elle est également le mode le plus élevé de regroupement. Elle se définit à la fois par des éléments objectifs, comme la langue, l’histoire, la religion, les coutumes, les institutions, et par des éléments subjectifs d’auto-identification.
Etat phare : il est le principal pôle d’attraction et de répulsion pour les autres pays. Au sein de blocs...
tracking img