Fiche lecture « les origines de la vie : de la naissance de la vie à l’origine du langage »

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2888 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ethique, histoire et philosophie des sciences : compte rendu de lecture

«  Les origines de la vie : De la naissance de la vie à l’origine du langage »
John Maynard Smith & Eörs Száthmary
(Ed. DUNOD, coll. « Masson Sciences », Paris, 1999)

Présentation générale de l’ouvrage

Cet ouvrage, traduit de l’anglais par Nicolas Chevassus-au-Louis, a été rédigé par John Maynard Smith et EörsSzáthmary. John Maynard Smith, élève de J.S.B Haldane et professeur de l’université de Sussex (Angleterre), était un biologiste évolutionniste et généticien britannique. Il est le mentor du généticien hongrois Eörs Száthmary, avec qui il a publié « Les transitions majeures de l’évolution » (1995), qui présentait une nouvelle vision de l’évolution. L’ouvrage «  Les origines de la vie : De lanaissance de la vie à l’origine du langage » adapte les idées de ce précédent livre - destiné à des biologistes de métier - à un lectorat beaucoup plus large. Ce livre contribue à essayer d’apporter des réponses aux questions en cours dans la biologie évolutionniste.

S’appuyant sur la théorie darwinienne de la sélection naturelle, ce livre traite de l’évolution des organismes vivants. La complexitépeut s'accroître au cours de l'évolution. Et la question de savoir comment cela a pu se produire est l’objet de ce livre. L’idée principale est que l’évolution dépend de la manière dont l’information est stockée puis transmise entre génération, ce qui permet aux auteurs de dégager huit « transitions majeures de l'évolution », correspondant à des modifications du stockage et/ou de la transmissionde l’information génétique. Au travers ces différentes transitions majeures, allant des premières molécules capables de se répliquer (origine de la vie) jusqu’au langage de l’homme, ce livre cherche à mettre en évidence comment l’évolution a pu aboutir à une telle complexité des organismes très adaptés à l’environnement actuel.

Les huit « transitions majeures de l'évolution » que distinguentJohn Maynard Smith et Eörs Szathmáry sont : (1) des molécules réplicatrices à une population de molécules dans un compartiment (protocellule) ; (2) des réplicateurs indépendants aux chromosomes ; (3) de l'ARN comme gène et enzyme à l'ADN gène et aux protéines enzymes (code génétique) ; (4) des cellules bactériennes (procaryotes) aux cellules à noyaux et organites (eucaryotes) ; (5) de clones asexuésaux populations sexuées ; (6) des organismes unicellulaires (protistes) aux animaux, aux plantes et aux champignons (différenciation cellulaire) ; (7) des individus isolés aux colonies (castes non reproductrices : fourmis, termites, abeilles) ; (8) des sociétés de primates aux sociétés humaines (acquisition du langage). Chacune de ces transitions fait l’objet d’un chapitre au moins du livre, quiest découpé en treize chapitres.


Synthèse de l’ouvrage

Le premier chapitre débute la réflexion sur une définition du « vivant », qui finalement pourrait se résumer à « tout ensemble d’entités possédant les propriétés nécessaires à une évolution par la sélection naturelle », c'est-à-dire « s’ils sont doués de propriétés de multiplication, de variation et d’hérédité ». Ceci amène à aborderles notions d’information et de transmission de l’information, donc le mécanisme d’hérédité (autocatalyse, hérédité limitée et illimitée), ainsi que la complexité des organismes vivants, et l’évolution par sélection naturelle de Darwin. Comment s’est produite cette évolution ? Les auteurs l’expliquent par huit « transitions majeures », correspondant à des changements majeurs dans la manière dontl’information est stockée, transmise et traduite, et qui seraient à l’origine de l’augmentation de la complexité. Ces transitions, annoncées au chapitre 2, sont non seulement décrites mais aussi expliquées tout au long du livre.

C’est dans le chapitre 3 que la question de l’origine de la vie est abordée. Tout d’abord, nous avons besoin de savoir quel type de molécules étaient présents sur la...
tracking img