Fiche lecture - sarkoberlusconisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2247 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE DE LECTURE

Pierre Musso

Télé politique
Le sarkoberlusconisme à l’écran

* Présentation de l’auteur
* Résumé personnel
* Présentation des notions clés développées
* Analyse des apports et limites en termes théoriques

Présentation de l’auteur

A tout juste 60 ans cette année, Pierre Musso est professeur en sciences de l’information et de la communication àl’Université de Rennes II et à Télécom Paris-Tech. Docteur en sciences politiques, il est philosophe de formation (diplômé de l’ENSPTT). Il a consacré sa thèse de doctorat d’Etat en sciences politiques, soutenue à Paris I Panthéon-Sorbonne sous la direction de Lucien Sfez, aux télécommunications, à la régulation des réseaux et à Saint Simon (qui s’est intéressé au changement social).

Chercheur dans denombreux établissements, dont le LTCI et le LAS Université de Rennes II, et associé au LIRE-ISH à Lyon II, il est titulaire de la chaire d’enseignement et de recherche « Modélisations des imaginaires, innovation et création » lancée en octobre de cette année. Celle-ci est portée par Télécom Paris-Tech et Rennes II, mais aussi par Dassault Systèmes, Ubisoft, Orange et PSA Peugeot-Citroën, quatregrands noms de l’industrie.

Pierre Musso a également participé à la DATAR (Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale)où il a travaillé sur de nombreux projets sur les nouvelles technologies et l’aménagement du territoire, été chercheur au Centre national d'études des télécommunications (CNET) et fondé le Créanet (devenu le Studio créatif), consacré àl’innovation de services.

Au début des années 90, il passe aussi quatre années au premier conseil d’administration de France Télécom. Puis il prit la direction de la recherche à l’INA. Enfin, il est membre du comité de rédaction de la revue Quaderni, qui explore la communication et ses relations avec la technologie et le pouvoir.

Parmi ses nombreux ouvrages, on compte notammentceuxconcernant les réseaux (Critique des réseaux et Réseaux et société). Comme le titre du premier livre l’indique, Musso est assez critique en ce qui concerne l’idéologie de réseau. Selon lui, le réseau est partout (télévisuel, ferroviaire, de connaissances…). Mais il est devenu invisible dans la société. En cela, il critique ceux qui parlent du réseau sans en connaître la réalité même, les idéologues. Iltente lui-même de définir ce que pourrait être un discours raisonnable sur le réseau : il faut acquérir les connaissances techniques nécessaires avant tout.

Dans sa bibliographie, on compte aussi nombre d’ouvrages portant sur la politique, mais surtout sur Berlusconi et son pouvoir en Italie. Déjà, dans Berlusconi, le nouveau prince, Pierre Musso affirmait que l’homme politique italien allaitlancer une nouvelle façon de faire de la politique. Analysé sous l’angle du rapport entre pouvoir et médias, le phénomène Berlusconi est considéré comme une « politique spectacle » causée par la perte des idéaux révolutionnaires. Un phénomène repris en 2009 et comparé au sarkozysme en France dans Télé-politique, Le sarkoberlusconisme à l'écran.

Résumé personnel

Pierre Musso, dans cet ouvrage,s’efforce de montrer l’interaction grandissante entre la néotélévision et la néo-politique : comment la télévision parvient à s’emparer du politique et quelle utilisation le politique fait de la télévision.

Les deux meilleurs exemples qui illustrent cette notion d’interaction sont Nicolas Sarkozy en France et Silvio Berlusconi en Italie. Ces deux hommes politiques emploient des méthodes assezsimilaires et qui donnent naissance à un phénomène : « le sarkoberlusconisme ». L’objectif est double : marketing et télévisuel. Il s’agit de capter un maximum le public et essayer de le fidéliser. Après l’adoption de la loi audiovisuelle de 2009, privant la télévision publique de diffuser de la publicité après 20h, Nicolas Sarkozy impose deux types de télévisions. La première a un rôle...
tracking img