Fiche méthode : le compte rendu de tp.

Fiche méthode : Le compte rendu de TP. Application à la correction du TP « Dosage par conductimétrie ». Méthode générale Introduction : Le compte rendu de TP est un travail écrit. A ce titre, il doit être rédigé rigoureusement et débuter par une introduction. L’introduction doit contenir les éléments suivants : - un rappel du travail envisagé au cours de la séance ; - les buts ou objectifsrecherchés ; - les hypothèses éventuelles adoptées pour la démarche ou les résultats attendus a-priori ; - la (les) méthode(s) envisagée(s) ; - les moyens envisagés (matériel, protocole, …) si ces moyens présentent un intérêt particulier ou si le TP porte essentiellement sur l’acquisition d’une nouvelle technique opératoire ou d’un nouveau matériel (conductimètre, oscilloscope, pH-mètre ….).Développement : En général, le corps du compte rendu suit les questions posées par l’énoncé et le protocole. Remarque : il est interdit de compléter la feuille du sujet sauf accord du professeur ou consigne explicite donnée par l’énoncé. Mesures et calculs doivent être limités à un nombre de chiffres significatifs raisonnable compte tenu de la précision des appareils….. Correction du TP « Dosage parconductimétrie » Barème Exemple d’introduction possible : Dans ce TP, nous allons réaliser un dosage. Il s’agit de déterminer la concentration 2 points inconnue d’une solution d’acide chlorhydrique à l’aide d’une solution titrante de soude -2 -1 à C = 1,0.10 mol.L . Pour cela, nous allons utiliser une méthode conductimétrique. En effet, la solution à titrer contient des ions ; elle est donc conductrice ducourant électrique et l’on peut mesurer sa conductance ou sa conductivité. Nous utiliserons un montage classique pour le dosage (burette, becher, agitateur magnétique) et une cellule conductimétrique alimentée par un GBF. Nous relèverons les valeurs de la tension à ses bornes et de l’intensité du courant qui traverse la solution à l’aide d’un voltmètre et d’un ampèremètre. Le montage est conformeau schéma indiqué dans le protocole.

I – Mesures. Les relevés d’intensité et de tension doivent figurer dans un tableau sur la copie. Ici, les valeurs dépendent des cellules choisies par chaque groupe. Le type de cellule doit être indiqué sur la copie.

1 1

Les mesures de I décroissent jusqu’au volume Vbase = 10 mL. Puis elles augmentent. 2 Les unités de I et de U doivent être cohérentesavec les valeurs numériques. II – Calculs. Pour compléter le tableau, il faut calculer la conductance G. Indiquer sur la copie, en dehors du tableau, que G = I et donner éventuellement un U 1 calcul en exemple. Compléter le tableau. Les valeurs de G suivent la même évolution que celles de I. 2 Le tracé de courbe est un élément fondamental en Physique- III – Tracé. Chimie. C’est pourquoi il faut luiapporter un soin et une précision Ici, il s’agit du graphe : G = f(Vbase). très importants. Les tracés se font sur papier millimétré. Avec G(µS) en ordonnée et Vbase (mL) en abscisse. Il faut occuper la plus grande surface disponible sur la feuille pour Les échelles dépendent des valeurs, mais il faut que le graphe soit le plus grand une meilleure précision. possible sur la feuille. Il doit yavoir un titre. Les points sont disposés quasi linéairement (à la précision expérimentale près). Il ne Chaque axe doit être gradué avec une échelle précise et faut donc pas les relier mais tracer à la règle la droite qui passe au plus près. 5 clairement indiquée. Les grandeurs physiques doivent figurer au bout de chaque axe avec leur unité. IV – Aspect de la courbe obtenue. Le graphe présente unedroite décroissante puis une droite croissante.

La cellule conductimétrique mesure la conductance G de la solution dans le becher. + Au départ, le becher contient de l’acide chlorhydrique, donc des ions H et Cl . Leur quantité donne ainsi la valeur de départ G(0). + On fait réagir avec la soude selon l’équation : H + HO = H2O. + + L’ajout de soude (HO + Na ) élimine des ions H . Les ions Cl...
tracking img