Fiche d'art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1632 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !

Fiche d’Art
André&Sébastien&

« Une terrible beauté est née »
I.
&
Auteur : Marlène Dumas, née au Cap Town en Afrique du sud en 1953. Marlène Dumas est une artiste plasticienne vivant depuis 1976 à AMSTERDAM. Titre : « Obsessive Envy » Année : 2011 Lieu d’exposition : Cette peinture réalisée à Amsterdam est exposée au premier étage de la Sucrière lors de laonzième Biennale d’Art Contemporain.

&

Identification,de,l’œuvre,étudiée,

&

& ,

II.

Premières,réactions,
« Obsessive envy » est la version expressionniste de l'œuvre de Géricault "La Monomane de l'envie". La femme en très gros plan dans ce tableau nous communique une sensation d'enfermement le cadre contenant à peine ce visage terreux dont les contours quelques peu flousévoquent l'abstraction au monde réel. Le visage remplit la totalité de la toile cédant au corps & peu de place, laissant seulement paraitre les épaules frêles et ceintes d’un carcan de couleurs vives et fortes contrastant avec le visage blafard de ce personnage sans âge. Les cheveux paraissent usés, décolorés mêlant un roux terne à des mèches grises évoquant la vieillesse déjà proche, et l'expression destupeur du portrait est donnée par le contraste du menton paraissant trembler et des yeux fixes et exorbités.

&

« LA MONOMANE DE L' ENVIE » GERICAULT

La bouche aux lèvres abstraites et presque absentes semblent s'ouvrir sur un silence renvoyant aux tréfonds de l'âme de cette presque déjà vieille femme. Nous ressentons devant cette toile comme un appel qui ne vient pas, un cri qui d'unlointain abysse, ne parvient pas à atteindre le monde des vivants comme si l'état de folie évoqué dans cette toile tenait ce personnage dans une dimension que nous ne pouvons qu'approcher sans pouvoir la pénétrer .Les yeux caverneux et cernés ont pourtant gardé une attraction, très légère touche de couleur dans cet océan de beige et de gris mêlés.

,,
III. &

Description,de,l’œuvre&

!Support, dimension, technique Il s’agit d’un tableau de 50 cm de longueur pour une largeur de 35 cm. Marlène Dumas utilise un petit format comme pour donner une impression d’emprisonnement. Ce format fait écho à l’étroitesse des fenêtres des cellules carcérales. Marlène Dumas a utilisé l’aquarelle pour réaliser ce tableau. & ! Les trois niveaux : & Ce tableau représente le visage d'une femme remplissantla quasi totalité de la toile. Seules apparaissent dans le bas du tableau les épaules qui contrastent par l'intensité de leur couleur. Les contours du visage sont flous, le teint blafard tout de beige et de gris mêlé, les traits sont incertains, le menton tremblotant, les lèvres légèrement entrouvertes sont blêmes et presque inexistantes. Les cheveux plats et appauvris sont un enchevêtrement demèches roussies et grisâtres, ternes et raides. Une frange longue et clairsemée couvre un front large. Les yeux caverneux cernés et rond dont la pupille

contient malgré tout une touche de bleu sont surplombés de sourcils fins et courts. Le visage sans relief où seul le nez se dessine vraiment évoque l'angoisse la stupeur, la folie naissante. Les épaules suggérées dans le bas du tableau sontfrêles et ceintes de blanc et violet, couleurs fortes et formes raides évoquant une camisole , créant une opposition avec le pastel du reste du tableau Le fond de l'œuvre est gris noir tel les murs d'une cellule. Le linguistique est absent dans ce tableau, l’auteur a, à mon avis, décidé de ne pas mettre de linguistique pour ne pas alourdir un message déjà assez fort. & & & & ! Conclusions :

&
Cettetoile évoquant la folie semble vouloir nous inciter à une rencontre à laquelle nous sommes dans un premier temps tentés de nous refuser. Ce monde déjà flou comme l'antichambre d'un purgatoire dont l’exploration nous priverait d'un retour certain à ce monde que nous chérissons soudain à l'idée de ne pouvoir y revenir. Cette bouche sans lèvres surmontant un menton déjà flétri tente t’elle de...
tracking img