Fiche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (996 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ACCIDENT
J’ai beaucoup hésité avant de me lancer dans l’écriture de ces quelques lignes, il m’a fallu un certain temps pour réaliser que c’était le moment propice de dévoiler mon autre identité,celle que je ne garde que pour moi. Mais aujourd’hui je me suis décidé à faire le travail jusqu’ au bout, d’écrire tout ce qui me vient à l’esprit sans avoir peur de ses maudites fautes d’orthographesqui me gênent et me privent de cette liberté scripturale, du moment que j’ai commencé, rien ne m’arrêtera, d’ailleurs j’en mettrais autant de fautes que vous pouvez en rire mais l’important pour moic’est d’écrire.
Quand cette jeune femme est venu nous rendre visite en classe et elle nous a demandé de participer à ce concours d’écriture, nous étions à la fois ébahis par sa gentillesse et intéresséspar sa proposition .Dés qu’elle est sortit ,plusieurs interrogations se sont posées, qu’est ce que nous allons écrire ? Et pourquoi ? Mais le plus important était pour moi comment faire ce travail sansfautes ? D’ailleurs, Je me rappelle bien que j’ai fais plusieurs fois le rêve ; je tremblais à chaque fois que je m’imaginais entrain d’écrire, envahis par un nombre interminable d’erreurs quim’étouffaient jusque à me réveiller en sursaut. Après un débat de quelques minutes, la classe reprenais son calme mais au fond de moi cette idée du concours prenait de l’ampleur, je me voyais déjà décerné lepremier prix, plus encore je riais à chaque fois que j’imaginais que ma production aurait plus de chance que moi et pourrait peux être quitter le Maroc pour s’envoler en France. Ce qui me préoccupaitle plus c’était le faite que je serais jugé et critiqué, du moment que j’admets que je fais des erreurs et j’en ferai toujours c’est le seul plaisir que personne ne puisse me priver.
Je n’ai plus lechoix, je commencerai quand même, mais par quoi ? Je constate déjà que c’est très difficile d’écrire .Je jette le stylo, je le reprends ça y est je commence déjà. La cafétéria de la fac était un...
tracking img