Fiches de revisions physiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1589 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ch1 : Les intéractions fondamentales.
I) Les particules élémentaires.
1) Structure de l’atome
L’atome possède un noyau chargé positivement, autour duquel gravite des électrons chargés négativement.
Le noyau est constitués de protons et de neutrons qu’on appelle des nucléons.
Proton, neutron et électron sont les 3 particules élémentaires.

2) Proton.
Masse : mp = 1,67.10-27 kg
Charge : qp= +e = 1,6.10-19 C

3) Neutron
Masse : mn = mp = 1,67.10-27 kg
Charge : qn = 0C

4) Electron
Masse : me = 9,11.10-31 kg
Charge : qe = -e = -1,6.10-19 C

Conséquence 1 : La masse de l’atome est concentré dans le noyau car mnucléon/mélectron = 1800
=> masse des nucléons est appelé nombre de masse : A.
=> matome = A*mnucléon

Conséquence 2 : Atome électriquement neutre => autant deprotons que d’électrons.
Z : nombre de protons.

Conséquence 3 : qnoyau = Z*e

II) La masse et l’interaction gravitationnelle.
1) La loi de Newton.

Deux corps ponctuels A et B de masse ma et mb séparés par une distance d exercent l’un sur l’autre des forces d’interaction gravitationnelle attractive telle que :
Fa(b = Fb(a = (G.ma.mb)/d²
N N SI kg m
G=6,67.10-11 SI
2) Cas particulier des corps au voisinage de la Terre.
P=m*g avec P en N, m en kg et g en N.kg-1

III) Phénomène d’électrisation .
1) Interaction électrique

Conducteur : Corps qui contient des charges électriques mobiles.
Isolant : Corps où les charges électriques restent localisés à l’endroit où elles ont été crées.

Loi de Coulomb ou loi d’interaction électrique :Fa(b = F b(a = (K*|qa|*|qb|)/d²
N N SI C C m K=9.109 SI
Si 2 charges du même signe répulsion, si 2 charges du signes contraires attraction.

IV) Cohésion de la matière à diverses échelles.
1) Echelle du noyau.
La interaction électrique est bien plus forte que l’attraction gravitationnelle donc il faut une 3ème à l’intérieur des noyaux :
L’interaction forte :Attraction intense qui s’exerce entre les nucléons et assure la cohésion dans les noyaux atomiques.
Propriétés :
1) Electrons insensibles à cette interaction.
2) Elle augmente avec la distance.
3) Sa portée ne dépasse les dimensions du noyau.
4) Elle n’est pas mise en jeu lors des réactions nucléaires qui produisent de l’énergie.

2) A l’échelle atomique.
L’attraction gravitationnelle estnégligeable devant l’attraction électrique : c’est l’interaction électrique assure la cohésion de la matière à l’échelle atomique et au niveau moléculaire donc à notre échelle.

3) A l’échelle astronomique.
L’interaction gravitationnelle assure la cohésion de la matière à l’échelle des astres donc de l’univers.

Ch2 : Mouvement d’un solide indéformable.
I) Généralités.
1) Définitions.Système mécanique : Objet ou ensemble d’objets que l’on étudie en mécanique.
Système indéformable : Il est indéformable si la distance entre 2 points de ce solide reste constante au cours de son évolution.
Référentiel : Système indéformable par rapport auquel on étudie et décrit le mouvement d’un mobile.
Trajectoire : Ensemble des points successives occupés par un système mécanique au cours du temps.Point matériel : Un solide est assimilé à un point matériel si ces dimensions sont suffisamment petite devant sa trajectoire.

2) Relativité du mouvement.
Un objet peut être en mouvement dans un référentiel R1 et immobile dans un référentiel R2.

3) Repère de tps et d’espace.
Repère de tps : Caractérisé par une origine des dates T=0 et une unité de tps : la seconde. T est une grandeuralgébrique. Durée intervalle de tps qui sépare 2 dates t1 et t2 : Δt=t2-t1.

II) Vitesse d’un point mobile.
1) Vitesse moyenne.
Vmoyenne= d/ Δt

2) Vitesse instantanée.
Vt(P) = (P’P’’)/(t’’/t’)
III) Le centre d’inertie du solide.
Lorsqu’un solide est en mouvement, l’un de ses points décrit une trajectoire plus simple que les autres, c’est le centre d’inertie du solide.
Lorsque le...
tracking img