Fiches sociologie et psycologie sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 105 (26248 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie 1 : Les cadres de la pensée sociologique

Chapitre 1 : Les origines de la sociologie

➢ La sociologie est l’étude des collectivités humaines. Dès lors, il y a un attrait pour les phénomènes divers. Il en résulte une étude du fonctionnement de l’Etat, des entreprises, des classes sociales,. …
➢ La sociologie se pose 3 questions. Par rapport :
□ A l’organisation sociale :comment fonctionne une entreprise ? Quelles sont les composantes d’un phénomène et son agencement ou sa constitution ?
□ Au changement social : comment les collectivités territoriales évoluent-elles ? Comment les entreprises se modifient-elles ?
□ A l’action sociale : comment les individus sont-ils influencés par les collectivités auxquelles ils appartiennent ?
Il est juste de seposer ces questions car, vu que la société peut nous influencer, il nous est légitime de nous demander comment cette même société se forme et fonctionne.

➢ L’ouvrage fondateur de la sociologie est Le suicide. Etude de la sociologie par Durkheim, 1897. Il expose le fait que communément le suicide est dit individuel. Une personne veut mettre fin à ses jours (ex : Emma Bovary a une vie minable, netrouve pas de plaisir avec son mari, est lassée de ses amants. Elle cherche une issue à sa vie car elle est faible de caractère et finit par se suicider).
➢ Durkheim montre que cette pensée est fausse. Le suicide est un fait collectif car il est commis en fonction de la situation sociale du pays auquel l’intéressé appartient (car suivant la situation, un individu aurait plus ou moins tendance àse suicider). Durkheim le prouve en mettant en scène 2 séries de phénomènes :
□ Par la démontre que dans une société donnée, le nombre de suicide est à peu près constant sur du long terme. Cela est toujours vrai de nos jours. Or, si le suicide était individuel, le nombre pourrait varier d’une année sur l’autre.
□ L’acte due suicide est conditionné par une certaine situation sociale :❖ Les célibataires se suicideraient plus que les hommes mariés.
❖ Les protestants se suicideraient plus que les catholiques qui se suicideraient plus que les juifs.
❖ Les urbains se suicideraient plus que les campagnards (cela dépend de la taille de la ville).
➢ Les observations de Durkheim se sont inversées (avant, en ville les gens étaient isolés de leur famille,aujourd’hui c’est ainsi dans la campagne) mais les explications sont toujours valables.
➢ Le Suicide de Durkheim est apparu en 1897, mais comment pensait-on le social avant ? Et pourquoi la sociologie est apparue à cette époque précise et pas à une autre ?

I. L’ère pré sociologique
➢ La pensée du social n’est pas née au XIXe, elle remonte à l’Antiquité. Les penseurs avaient conscienceque les individus étaient influencés par des événements de la vie quotidienne.
➢ Mais de l’Antiquité aux Lumières, la sociologie est passée de scientifique à philosophique.
➢ Les phénomènes sociaux ne sont pas appréhendés dans un but de connaissance mais pour établir des règles afin de pourvoir au bon fonctionnement de la société. Il n’y a pas une volonté d’expliquer ce qu’il se passe mais cequi devrait être.
➢ La sociologie a 2 grandes caractéristiques, elle est :
□ Finaliste car elle cherche à décrire l’idéal de la société, ce qu’elle pourrait être.
□ Normative car elle se demande quelles sont les règles à établir pour mettre en place une telle société.
➢ Au cours de cette ère, il y a eu 2 courants de pensées.

1. Le courant spéculatif
➢ Il regroupedes penseurs qui raisonnent au niveau abstrait, qui ne se soucient pas des faits.
➢ Il se divise en 2 tendances.

a. La tendance rationaliste
➢ Les auteurs posent certains principes d’après leur raison. A partir de ces principes, ils décrivent ce que devrait être la société idéale.
➢ Il y a plusieurs rationalistes dont Platon qui, dans son livre La République, part de sa...
tracking img