Fiction littéraire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (707 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
« Une fiction littéraire » est une définition qui peut s’appliquer à tous types d’œuvres littéraires. La formule ne pose pas forcément le problème du contraste entre réalité et imagination, car unroman même réaliste, même autobiographique est une fiction – à savoir un ensemble de productions issues de l’imagination créatrice des auteurs et cela quelle que soit la part de réalité et de fictionqui s’y trouve.
Ainsi, en partant de ce postulat il est légitime de s’interroger sur l’étendu du rôle de la fiction littéraire. Si l’idée principale est celle de « convaincre et de persuader », quelssont les moyens mis en œuvre pour y parvenir et les limites à ne pas franchir.
I/Puissance et enjeux de la fiction littéraire : placere et docere** (plaire et enseigner)
Afin de plaire etd’enseigner, voire de convaincre ou de persuader, La Fontaine utilise le genre de la fable. Car la fable appartient à ce type de littérature que l’on associe au genre de l’apologue capable de plaire etd’instruire. La fiction rend l’histoire plus divertissante et lui assure un aspect ludique. Pour reprendre un les mot du fabuliste, « c’est proprement un charme » ainsi qu’une efficacité persuasive « à songré les cœurs et les esprits ». il est vrai que l’auteur des Fables a vite compris que pour montrer le monde tel qu’il est, il convient de persuader le lecteur en l’amusant et en l’intéressant à unehistoire riche en rebondissement plutôt qu’en lui tenant des discours sérieux (thèse qu’il défends dans le « Pouvoir des fables ».
En outre le genre de l’utopie est le moyen le plus fascinantqu’utilise la fiction littéraire pour convaincre et persuader le lecteur. L’utopie propose la mise en relation d’un espace temps réel et fictif tout à la fois. Ainsi les frontières entre l’imaginaire et laréalité deviennent moins palpables, voire inexistantes ce qui permet aussi à l’écrivain et aux lecteurs d’acquérir une forme de liberté et de donner libre cours à leurs imagination. L’utopie est...